AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre (PV Loki *o*)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Loki Ayase
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 150
Age : 24
Côté coeur : Il appartient à Satis... Ne t'aime...♥
Hobbys : La guitare, tricher aux cartes, etc...
Pouvoir : Invocations de Démons, tous plus bizarres les uns que les autres...
Date d'inscription : 03/06/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre (PV Loki *o*)   Dim 28 Juin - 21:53

Certaines personnes sont persuadés que le futur est déjà tout tracé sur une ligne droite et qu'on ne peut y échapper, quoi que l'on fasse. Ces gens sont appellés des voyants. Pour beaucoup, ce ne sont malheureusement que des mystificateurs et des charlatants, qui trompent les humains qui le veulent bien ou simplement qui font l'erreur de leur faire confiance. Mais il existe, même si elles sont rares, quelques personnes uniques qui savent que le destin, même si il n'est pas définit dès la naissance, ne se façonne pas par à-coups mais s'élabore au fil des jours. C'est quelque chose de complexe et de simple à la fois, si on sait le décrypter correctement. Prophéties et prédictions sont semblables mais différentes. Il est tabout de se dire médium quand on ne l'est pas. Mais là n'est pas la question, en tout cas pas pour l'heure. Le soit-disant tout puissant, roi du ciel et des cieux, tisse le destin des hommes, ses marionettes, et trace un chemin qu'il peuvent suivre ou dénigrer pour en choisir un autre. Mais seuls quelques êtres exceptionnels peuvent changer de direction une fois engagé sur un rail. Ces gens sont rarement humains, ils ne le sont qu'à moitié, ils ont suffisamment de force, de pouvoir et de volonté pour pouvoir tourner ou faire demi-tour. Ou alors, c'est que le sort lui-même décide que son pantin en a assez baver et lui donne un petit coup de pouce. Cette seconde possibilité semble être la bonne dans le ca présent. Le jeu du destin en personne à peut-être décidé que la petite fille aux cheveux de parmes a suffisamment souffert et qu'elle a le droit à une pause et à un peu de bonheur, de gentillesse et de compassion. Ces trois derniers mots s'expriment-ils par la présence du jeune homme blond qui lui carresse les cheveux? Et peut-être aussi par la demane qu'il vient de lui faire...? La gamine rougissante le remercie et accepte, pour le plus grand bonheur de son jeune ami:

"Tu sais, je crois que ça me fait autant plaisir qu'à toi! Et moi aussi je dois te remercier pour m'accepter comme ça!"

Puis il l'entraine vers un banc de pierre, à l'ombre des arbres, main dans la main. C'est le moment que choisit la gamine pour regarder Loki droit dans les yeux et lui avouer qu'elle n'a pas tout dit. Elle soupire et se décide à parler, encouragée par la pression douce des doigts du jeune homme sur les siens. Et pour parler, elle parle! Elle parle de sa douleur et de sa souffrance, de son cousin qu'elle aime tant, de son père qu'elle déteste, des anges, de sa rencontre avec Devisla... Pas une seule fois le jeune homme ne l'interrompt, il écoute, c'est tout, il est attristé, il comprend mais il sait que le passé est le passé et que même si il ne peut plus rien faire pour les années précedentes, il peut toujours essayer d'améliorer le futur... Les larmes coulent à nouveau sur les joues de la fillette. Les doigts fins du jeune homme atteignent délicatement les yeux de sa compagne et essuient l'eau de ses yeux. Il la prend par l'épaule et la serre contre lui.

"Je crois que je comprend un peu mieux maintenant..."

C'est à son tour d'hésiter et de soupirer, de ne pas savoir si il doit tout dire ou juste une partie... Mais Satis a été honnête avec lui et il sent qu'il doit l'être aussi:

"Bon... en fait, moi aussi je t'ai caché quelque chose... Tu sais, mes deux soeurs, eh bien, elles aussi ce sont des démons... Même si elles ne sont pas aussi cruelles que Devisla... Elles n'hésitent pas à tuer de sang froid ceux qui se dressent sur leur passage... Et il me reste tout de même un souvenir de mon enfance, mais il n'est pas très heureux... Je revois souvent le corps de ma mère au moment de sa mort... elle a beaucoup souffert pour nous protèger, moi, Elen et Alice... Tout le reste, ce sont elles qui m'ont raconté..."

Il n'en revenais pas! Il n'avais jamais parlé de cette histoire à personne et voilà qu'il avait tout balançé comme ça! Même si c'était peu par rapport à ce qu'avait vécu Satis...
Parfois, certains voyants prétendent prendre leurs ordres du divin seigneur. Les vrais médiums ne pretendent rien du tout et se contentent de raconter ce qu'ils peuvent voir et perçevoir. Peut-être qu'en ce moment même, un homme d'église interroge rêves et cauchemards sur son avenir et sur le présent dans les cieux et les enfers? Quelle sera sa surprise quand il découvrira les mêmes scènes d'europhie et de fête dans ces deux mondes que tout sépare! Il ira sans doute se confesser au curée le plus proche pour avoir eut une vision aussi... corrompue de ces êtres sages et si respectables. Mais il pourrait tout aussi bien se réveiller avec un grand sourire en se disant que même les créatures les plus idôlatrées peuvent faire preuve d'un minimum d'humanité...

[hrp: Mais non! C'est très bien! Moi j'aime beaucoup!^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satis Hinuya
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5424
Age : 25
Côté coeur : Mon grand père....Et mon ange : Loki. Je t'aime <3
Hobbys : Théâtre et chant
Pouvoir : Lumière pour Satis, Ténèbres pour Devisla
Date d'inscription : 23/12/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre (PV Loki *o*)   Lun 29 Juin - 12:12

Autrefois le destin se nommait "providence" et il était un dieu ou un cadeau empoisonné de Dieu selon la vie de son propriétaire. Seuls les prêtes étaient assez bornés pour oser dire qu'une vie pleine de malheur était une punition de l'être suprême pour avoir manqué de le prier ou autre alors que parfois le malheureux en question avait réellement rendu grâce au créateur des hommes. Mais ce détail, les hommes voués à l'Église y étaient indifférents. La providence....et dire que certain y croient encore...un chemin tracé d'avance d'où il nous est impossible de dévier. Une route parsemé de pierres, une pour chaque jour. Parfois il arrive qu'un petit caillou s'infiltre dans notre chaussure et qu'on s'arrête. Et on ne revoit plus jamais la personne. Ce simple caillou est signe annonciateur de la mort. La grande faucheuse tout de noir vêtu choisit la pierre et lorsque le moment arrive, elle tranche le mince fil qui nous retient à la vie. Les prophéties et les prédictions n'existent pas. Personne n'est capable de lire l'avenir puisque le futur peut changer à tout moment, il peut basculer suite à un changement, aussi quelconque soit-il. Et dire que certains humains gagnent leur argent ainsi, en profitant de la crédulité des pauvres gens souvent désemparés. Il suffit juste de raconter ce qu'ils veulent entendre et le tour est joué. Si on devait comparer le destin à quelque chose, ça serait à une partie de dés. Un dé à six facettes, toutes aussi différentes les une que les autres. Ces faces roulent sur le tapis de la vie dans un rythme effréné avant que le chiffre de la sentence ne tombe. Et selon le résultat, le destin agit mais parfois un autre adversaire s'ajoute au jeu et vient perturber la partie en cours. Quel jeu cruel, tout miser sur le hasard et en assumer les conséquences. Peut être que dans le cas de la si jolie petite fille aux cheveux de parme, les dés étaient truqués. Manipulée par son propre destin. Et sans doute qu'aujourd'hui, les dés ont eu enfin pitié d'elle. Ou alors le destin du garçon blond est venu interrompre la partie et a tout fichu en l'air. En tout cas, quel que soit l'explication de cette rencontre et de cette attirance soudaine, tout le monde est fasciné par cette histoire, au sens premier du terme. La planète s'est arrêtée de tourner, le vent ne souffle plus, les nuages blancs ne forment plus qu'un tas informe frémissants sous les rebondissements, l'eau n'est plus que calme alors que d'ordinaire elle n'est que furie, les plus gigantesques incendies semblent eux mêmes se calmer, et le soleil ne brille plus comme à l'ordinaire. Il est bien là mais sa présence réchauffe moins qu'auparavant. Et dans les royaumes des cieux et de l'Enfer, c'est l'effusion de joie, des cris, des sifflets, des rires joyeux échangés avec une chope d'ambroisie ou autre. Dans ce jardin ressemblant typiquement à celui d'Eden, lieu propice à tout les amours, les deux jeunes gens sont debout, leurs corps collés l'un à l'autre tandis que leurs doigts jouent avec les mèches de leur partenaire. Amour, gentilesse, compassion et bonheur, des mots si simples en apparence mais que pourtant l'enfant aux yeux d'ambres n'a jamais connu, ou du moins pas avec la personne qu'elle espérait. La discution parait beaucoup moins houleuse que quelques instants auparavant et au grand tumulte de joie du monde, la fillette accepte la demande amoureuse du jeune homme. Il lui murmure combien sa réponse lui fait plaisir, autant qu'a elle et surtout la remercie de l'accepter comme tu es. La gamine rougit légèrement tandis que ses lèvres déposent un très doux baiser sur celles du garçon avant qu'elle ne souffle :

"Non........C'est moi qui te remercie.....de m'aimer comme je suis.....alors que j'ai tout pour repousser les gens.....Merci...."

Sans un mot de plus, le lycéen entraine la demoiselle vers un banc de pierre en la tenant délicatement par la main. Tout deux s'y assoit et tandis que les doigts de son ami se pressent sur la main, la gamine sent une bouffée de chaleur l'envahir et elle reprend courage. Elle s'engage alors dans un très long discours sur sa vie malheureuse et déchirée. Sa naissance, sa séparation avec celui qu'elle aimait le plus, le mépris de sa mère, l'amour incestueux de son père, sa rencontre avec la reine de l'Enfer, sa trahison et son rejet du royaume des cieux. Elle ne peut cependant pas s'empêcher de laisser les larmes couler sur son visage de pêche. Des sanglots à la fois désespérés et futiles. Les doigts de l'étudiant se posent sur ces sillons d'eau et les fait s'estomper avec douceur avant d'attirer l'enfant contre lui, la tenant par les épaules lui chuchotant qu'il comprend mieux à présent qu'elle lui a avouée sa vie. C'est à cet instant que choisi le garçon pour être honnête à son tour, racontant à la petite fille l'histoire de ses soeurs, deux démones tuant de sang froid tout ceux qui tentent de s'interposer à elle mais cependant beaucoup moins cruelles que l'est la princesse de leur royaume. Il raconte aussi qu'il a vu sa mère souffrir pour les protéger, lui et ses ainées, pour finalement mourir. Les yeux de la fillette se remplissent de tristesse et elle se blottit contre l'etreinte de celui qu'elle aime désormais tout en chuchotant :

"Je comprend pourquoi tu ne me repoussais pas quand je t'ai montré Devisla........Tes soeurs sont de la même race qu'elle.....Cependant je ne leur conseille pas de croiser sa route....ou de me faire du mal.....Tes ainées doivent être très puissantes mais face à Devisla en colère, elles auront plus intérêts à filer très vite...."


La belle petite ange sourit à son ami et se blottit contre lui avec lenteur. Cette fois ci, elle a définitivement rangé les dés au fond de son âme. Le jeu est terminé, elle ne joue plus avec le destin. Elle a gagné, elle ne veut plus prendre le risque de tout perdre. Elle était seule, elle ne l'est plus, elle ne le sera plus jamais. Son cœur bat définitivement pour Loki, elle qui croyait qu'il s'était arrêté de vivre mais qu'elle marchait sans vraiment être vivante. Un ange est revenu de l'enfer, elle sent quelque chose d'étrange s'opérer en elle comme un fourmillement. Elle lève le regard vers le ciel et son rythme cardiaque s'accélère de plus en plus.
Prise d'une soudaine pulsion, elle embrasse le jeune homme avec un désir et un plaisir pleins de folie. Et le miracle s'accomplit. Une forte lumière envahit le jardin aveuglant le demi démon. Sans s'en soucier, la fillette ne cesse pas un instant d'embrasser les lèvres du garçon. Un éclair blanc vient frapper la poitrine de l'enfant et Satis se retrouve soudain propulsé à l'autre bout du parc dans un cri. Sauf que ce hurlement ne ressemble en rien à de la douleur. Non c'était un cri d'extase, de joie. Lorsque le lycéen pose les yeux sur l'enfant, celle ci lévite dans les airs, les yeux fermés, une forte lueur blanche tournoyant autour de son corps. Et c'est alors que les ailes repoussent sous les pupilles éberluées du jeune homme blond.Une paire d'ailes blanches se remet sur le dos de l'enfant à la manière d'un oiseau divin. La petite laisse éclater tout son bonheur dans une voix pleine de sanglots :

"Je ne suis plus déchu !! Je suis redevenue un ange !!"

La petite rit et pleure en même dans un étrange son tandis que son corps tremble de joie sous la forte lumière blanche. Un éclair traverse alors le jardin dans un bruit silencieux et sous les prunelles sanglotantes de la gamine et celles médusées de son compagnon, un petit garçon aux ailes blanches apparait. De courts cheveux blonds, des yeux couleur caramel, un visage de pêche, l'enfant fixe la scène et son regard se remplit soudain de larmes tandis qu'il murmure dans une tonalité pleine de sanglots :

"Satis....."


L'enfant angélique se précipite alors vers la petite fille, ses ailes grandes ouvertes, et la serre dans ses bras en pleurant. Les larmes coulent sur ses joues dans une imitation parfaite des sanglots opérant sur l'esprit de la fillette. L'étreinte dure longtemps tandis que la gamine aux cheveux de parme murmure :

"Robin...."

Et Loki comprend enfin qui est ce mystérieux petit ange. Il n'est autre que le cousin tant aimé de sa désormais petite amie, son confident, celui qu'elle a tant fait souffrir malgré elle. La retrouvailles des deux cousins dure de longues secondes tandis que les sanglots s'estompent à peu. Le garçonnet fixe alors sa confidente droit dans les yeux. Le caramel face à l'or. Il lui sourit doucement tout en murmurant :

"Satis......Écoutes.....Le roi m'a envoyé te voir.....Il t'a redonné tes ailes....et je cite...."Sa détermination et son courage ont fait d'elle un ange nouveau......Malgré Devisla en elle...elle a su aimer de nouveau...et a réapris à avoir confiance aux autres.....L'amour que cet humain lui porte et le sien lui fait mériter de redevenir celle qu'elle était....".....Tu n'es plus déchu Sisi.....Tu as récupéré tes ailes.....Profites de ta liberté...Mais je te le demande....Veux tu restersur Terre...ou rentrer avec moi au royaume ?"

La belle petite fille regarde un instant son compagnon avant de poser ses yeux d'ambres sur Loki, resté quelque peu à l'écart et un sourire se dessine sur son visage tandis qu'elle répond :

"Robin-Kun......Tu m'as beaucoup manqué....et tu sais que je t'aime de tout mon coeur.....Mais....J'ai rencontré Loki....et...je....Je l'aime.....Désormais que je suis redevenu un ange.....Je te promet qu'on se verra plus souvent......J'irais te voir là haut....et toi aussi...."

"C'est promis.....sois heureuse désormais....Je t'aime Sisi...."

"Moi aussi Robin....."

Le petit garçon dépose un doux baiser sur le front de sa confidente et lu caresse lentement les cheveux avant de reculer doucement. Il s'éloigne avec lenteur et adresse un dernier signe de la main à son amie en lançant un dernier "je t'aime" dans l'air. Un nouvel éclair frappe brutalement dans le jardin et la petite retombe à terre avec violence tandis que déjà la présence de son cousin n'est plus qu'un souvenir estompé. Le corps de la fillette tremble de joie et lorsque le jeune homme s'approche d'elle, elle se blottit contre lui en serrant ses bras autour de son cou. Elle le serre fortement contre elle en pleurant tandis que sa voix n'est plus que murmure ponctué de pleurs heureux :

"Merci........C'est grâce à toi........Chez moi, quand un ange est déchu, il l'est normalement définitivement......sauf en cas d'exceptions......Quand on a fait quelque chose d'exceptionnel involontairement......Moi, malgré mes viols, ma peur et mon égoïsme, tu as su m'aimer. Tu as su voir plus loin en moi......Et j'ai réappris à avoir confiance en moi, en les autres grâce à toi....Je sais enfin ce que veut dire aimer....et ton courage et ta détermination à tenir à moi m'ont sauvé.....Je ne suis plus déchue....Merci......mon ange.........Un jour j'ai appris ce proverbe :Mon cœur est à toi, brules le, frappe le, torture le mais fais attention, tu es à l'intérieur......Je....Je t'aime Loki.... "

Un nouveau baiser vient combler ces instants de pur bonheur. Les deux jeunes gens s'embrassent à n'en plus finir. Jamais ils ne s'en lasseont. Ils se sont trouvés, ils ne se lâcheront plus. L'enfant aux cheveux de parme voit enfin le bonheur s'intéresser à elle. Elle aime, elle est aimée, elle est redevenu un ange, jamais elle n'a été aussi heureuse de son exitence qu'en cet instant. La nuit commence lentement à tomber sur le paysage froid. Les jours semblent se raccourcir et le soleil se verra assassiné plus tôt qu'a l'ordinaire. Il s'en va mourir à l'agonie pour renaître de toute sa splendeur dans la seconde moitié de la Terre. L'amour est présent et rien ne semble vouloir le faire partir. Tout est installé....

[Hors rp : T_T une réponse vraiment très très médiocre ><]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki Ayase
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 150
Age : 24
Côté coeur : Il appartient à Satis... Ne t'aime...♥
Hobbys : La guitare, tricher aux cartes, etc...
Pouvoir : Invocations de Démons, tous plus bizarres les uns que les autres...
Date d'inscription : 03/06/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre (PV Loki *o*)   Mar 30 Juin - 16:37

Bonheur, épreuve, souffrance sont des choses qui vont bien souvent ensembles. La mort et la vie font elles aussi partie de ce cycle sans fin et sans commencement, un cercle, la forme géométrique parfaite. Plus on est heureux, plus la chute est dure et longue, plus les épreuves se corsent et plus les risques de défaites sont importants. Enfin! L'avantage d'être tomber au plus bas, c'est qu'on ne peut plus que remonter. Seule une personne à été enchaînée au fond du trou noir, dont elle ne sortira jamais, mais nous ne sommes pas là pour conter sa vie sans but... Quelques individus, au lieu de regarder vers le ciel et de tendre la main vers la lumière se détournent et vont vers la gauche où la Grande Faucheuse, l'Ankou et toutes les autres formes de la mort les attend, bras grands ouverts. Mais ceux qui choisissent de gravir à nouveau la pente abrute et dangereuse de la vie atteignent parfois une sorte de "palier" et sont alors assurés de ne plus retomber plus bas. Cette marche infaillible leur garantit un minimum de chance et de joie dans ce monde difficile, ils traverseront certes des épreuves, eux aussi, mais il y aura toujours quelqu'un pour les attendre et au besoin pour leur tendre la main ou simplement éloigner la charrette grinçante de ce vieil épouvantail d'Ankou et son cheval efflanqué... Ce petit coup de pouce du destin peut prendre n'importe quelle forme, aussi bien celle d'un objet que d'un être à part entière. Les anges et les démons aiment bien assister à ces moments de bonheur à l'état pur, où une créature atteint cette encoche qui l'aidera pour un long moment. Mais cela ne dure jamais, ils s'arrêtent, observent leur sujet d'étude, assistent à sa joie soudaine et repartent à leur occupations. Et pourtant, aujourd'hui, le monde entier, qu'il s'agisse du paradis, des enfers, des éléments, de la main qui ne gratte plus le papier ou même de la galaxie toute entière, tout le monde s'est arrêté pour voir ces deux jeunes gens atteindre ce laborieux palier de bonheur. Car cet instant est plus magique que tout ce qu'ils ont vécu jusqu'ici. Cet espace de verdure intacte et naturelle, parfaite réplique du jardin d'Eden semble deployer les branches de ses arbres majestueux comme une barrière protectrice et infranchissable, protègant les deux adolescents de la folie du monde. Ils sont assis sur un banc de pierre grise, rugueuse et douce à la fois, dans un ravissement discret, celui d'être ensemble et c'est tout. La gamine a accepté la demande du jeune homme et le remercie de l'aimer comme elle est alors qu'elle a tout pour repousser les gens. Le lycéen secoue très légèrement la tête de droite à gauche, dans un mouvement à peine perceptible, comme pour dire à sa compagne d'avoir une aussi mauvaise opinion d'elle-même.

"Mais non... Il ne faut plus dire ça..."

Puis ils parlent tous les deux de ce qu'ils avaient caché à l'autre, de leur histoire, de leur passé, même si le jeune homme a depuis longtemps laissé son ancienne vie derrière lui et qu'au contraire, celle de la petite fille est plus que présente. Satis se blottit contre l'étreinte de celui qui l'aime à jamais et chuchote qu'elle comprend mieux mais qu'il ne vaut mieux pas que les soeurs de ce dernier se trouvent sur le chemin de la terrifiante Devisla... Enfin... aussi folle qu'est Elen, elle n'est quand même pas suicidaire, et Alice est quelqu'un de très raisonnable... C'est à ce moment que la petite fille embrasse son ami et qu'une intense lumière blanche illumine le parc, le corps de la fillette se retrouvant progeté en arrière dans un joyeux cri de bonheur. Loki se lève d'un bond, se précipite vers sa compagne avant de se stopper net à quelques mètres d'elle, ses yeux grands ouverts sous le coup de la surprise, en voyant de belles ailes de plumes blanches lumineuses se déployer dans le dos de la petite ange... Un nouvel éclair de lumière, provoquant l'apparition d'un petit garçon à l'air angélique. Les deux enfants accourts l'un vers l'autre, se serrant fort dans leur bras, tandis que le nouvel arrivant explique en quelques mots la raison de sa présence et demande à Satis si elle veut repartir dans les cieux avec lui.
Mais la fillette dénigre, préferant rester avec le jeune homme humain qui les regardent un peu plus loin, une expression de bonheur sur le visage. Une promesse plus tard, le gamin s'en retourne déjà. Le corps de Satis retombe violemment sur le sol et ses bras entourent le cou de Loki qui a accourut à ses cotés. Elle pleure de nouveau, mais de joie cette fois, lui expliquant cette règle des êtres des cieux, qu'elle n'est plus déchue et lui disant qu'elle l'aime, avant de l'embrasser à n'en plus finir, mêlant caresses et câlins. Lui lui répond de sa voix douce:

"Moi aussi je t'aime, Satis... Sinon je n'aurais pas insisté comme ça... Et je te rappelle que ce n'est pas moi l'ange, c'est toi! Moi je ne suis qu'un humble humain qui est heureux de t'avoir rendu le sourire...!"

A présent, ils sont assis côte à côte dans l'herbe verte et fraiche et ils observent le soleil se coucher doucement, éclairant la Terre de ses derniers rayons de lumière. Soudain, Loki sourit, sans raison apparente, avant de s'expliquer:

"En fait, il y a quelque chose de comique dans tout ça... Toi, tu faisais tout pour que les gens ne te fréquente pas, en les repoussant, alors que moi je les laissais venir vers moi avant de m'enfuir parce que j'avais peur du contact avec les autres... Et quand à ce que tu as dit tout à l'heure, ne t'inquiète pas, me soeurs ne feraient jamais de mal à quelqu'un que j'aime, au contraire...! Leur rôle de "grandes soeurs protectrices" est parfois un peu maladroit..."

Un dernier rayon de lumière douce traverse l'endroit enchanteur et enchanté, éclairant pour une dernière fois la fillette au cheveux de parmes et le jeune homme aux reflets blonds qui se tiennent là, blottits l'un contre l'autre, profitants de ce moment unique et merveilleux. Ils ont finalement atteint ce stade de joie d'où même ce vieux bonhomme décharné qu'est l'Ankou ne pourra les déloger ou ne serait-ce que juste les atteindre. Et de toute façon, gare à lui s'il essaie! Car les anges veillent de nouveau sur leur petite princesse et son compagnon, fêtant cette "renaissance" main dans la main avec leurs ennemis de toujours...

[hrp: Mais noooooon! Faut pas dire des trucs pareils! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satis Hinuya
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5424
Age : 25
Côté coeur : Mon grand père....Et mon ange : Loki. Je t'aime <3
Hobbys : Théâtre et chant
Pouvoir : Lumière pour Satis, Ténèbres pour Devisla
Date d'inscription : 23/12/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre (PV Loki *o*)   Mer 1 Juil - 11:55

Qu'est que signifie être déchu exactement ? Si ce n'est que d'avoir trahi son peuple et d'en subir les conséquences. C'est surtout être destitué, avoir perdu un titre, un droit. La légende la plus célèbre sur ce malheur est bien entendu l'histoire dite mythique de Lucifer. Cet ange plus beau que toutes les autres créatures des cieux réunis. Sa beauté et son charme étaient parfaits alors comment a t-il pu finir aussi bas ? Tout simplement en se croyant aussi fort que Dieu lui même, tout simplement en cherchant à prendre sa place pour refaire un monde plus beau et plus juste. Et sa générosité l'a conduit au pire. L'être suprême, fou de rage, a monté ses compagnons contre le pauvre petit ange et celui ci fut puni. Ses ailes lui furent enlevées et le paradis lui était désormais refusé. Le cœur désormais plein de dégout et de haine, Lucifer a erré longtemps avant de s'installer au plus bas fond de la Terre et a crée son propre royaume : l'Enfer. Pire encore, le bel ange s'est transformé, il n'existe plus. Aujourd'hui, on le nomme Satan, roi des démons, le diable en personne. La légende à la fois terrifiante et fascinante de l'ange déchu a autrefois défrayé les chroniques du paradis. Un ancien être aux ailes blanches est devenu désormais leur pire ennemi et un personnage emplit de cruauté et que tout le monde sait craindre avec respect. Peut être est ce une légende, peut être est ce la vérité. Qui sait ? L'histoire est si vieille qu'elle n'a pas été notée ou alors n'ont pas voulu l'écrire par honte de cette histoire. Sans doute que le seigneur machiavélique et Dieu gardent-ils ce récit secret. En tout cas ce que les anges et les démons n'oublient pas, c'est que Satan, celui qui serait ce fameux ancien Lucifer, a eu des enfants. Si les cadets n'ont pas marqué l'histoire et se comportés presque sagement si j'ose dire, alors leur aînée a frappé encore plus fort que son père. La légende de Lucifer est presque banale face à celle de la princesse infernale. La fille du roi de ce royaume machiavélique, son héritière, la tristement célèbre Devisla, connue pour ses meurtres sanglants et sa cruauté infinie, surtout depuis sa fuite de l'Enfer et son errance depuis éternelle sur Terre. Et son rire....démoniaque, terrifiant, glacé, personne n'aurait souhaité le réentendre avant des lustres. Mais aujourd'hui, tout est différent. Les deux royaumes ennemis sont en paix en cet après midi magique. Le monde, la galaxie, les éléments, tous se sont arrêtés de tourner, rien ne fonctionne comme avant. Tous ont les yeux rivés sur cette scène ô combien passionnante mais en apparence si banale. Dans ce jardin si parfait, à la verdure chatoyante et aux arbres majestueux, les deux jeunes gens sont assis l'un à côté de l'autre, leurs yeux brillant de sentiments. La petite fille aux cheveux de parme est blottie dans les bras du jeune homme aux prunelles océan. Ils ne se parlent pas, ils n'ont plus besoin de discuter entre eux pour se comprendre. Les gestes suffisent d'eux même. Parfois, quelques mots doux viennent percer l'air dans une ambiance romantique suivis d'un son léger de baisers. Leur conservation s'est terminée quelques minutes auparavant, tout deux ayant révélés leur histoire, même si celle du garçon semble lointaine contrairement à celle de l'enfant innocente. Le lycéen la sait et la devine encore fragile psychologiquement, son passé encore ancré dans son cœur, n'arrivant pas à oublier toutes ces horreurs qu'elle a pu subir. Le silence dure déjà depuis quelques minutes quand la fillette se met alors à fixer intensément son ami dans les yeux, ses pupilles dorées éclairées par une étrange émotion. Elle s'était alors mise à l'embrasser d'une manière presque violente contrairement à auparavant et un éclair de lumière avait aveuglé tout le jardin. La petite fille s'est senti propulsée en arrière et lorsque celui qu'elle aime avait voulu la rejoindre, il n'avait pas pu, s'étant soudain arrêté, fasciné par le spectacle s'offrant désormais à lui. L'enfant lévitait dans les airs, une vive lumière entourant son corps tandis qu'elle riait et pleurait à la fois et une magnifique paire d'ailes s'est soudain métamorphosée dans son dos. Un petit garçon blond et au regard caramel était alors apparu à son tour avant de se précipiter dans les bras de la petite. Leur étreinte avait duré longtemps et après quelques paroles échangées, l'ange blond dut s'en aller, à regrets, le cœur gonflé de joie à l'idée de enfin revoir sa confidente, les étoiles d'une promesse dans le regard. Le lycéen avait observé toute la scène, un sourire de bonheur sur les lèvres. Il s'est alors rapprochée de la gamine qui s'est blottie contre lui, ses bras frêles entourant son cou, ne cessant de le remercier pour son geste, elle était redevenu celle qu'elle était grâce à lui et surtout elle lui murmurait qu'elle l'aimait. Son ami réplique doucement que son amour pour elle est immense où il n'aurait jamais insisté pour qu'elle reste en sa compagnie. Il lui rappelle gentiment qu'il n'est pas un ange mais que elle tandis qu'il n'est qu'un simple humain, heureux de lui avoir rendu le sourire. La demoiselle rougit tout en secouant la tête. Elle se redresse avec lenteur et un merveilleux sourire se peint sur le visage de l'enfant aux cheveux de parme. Ses lèvres déposent de doux baisers dans le cou chaud de son bien aimé avant que les mots doux ne sortent dans une sincérité sans pareilles :

"Au contraire.....Tu es un humain certes...Mais tu as tout fait.....C'est grâce à toi que j'ai récupérée mes ailes désormais.....En m'aimant....tu as su me réapprendre à aimer les hommes.....Tu m'as redonné le sourire, la joie et surtout....l'envie de vivre.....Tu as insisté pour que je reste, pour que je te parle.....Tu m'as réappris à avoir confiance en moi.....Tu m'as réappris à aimer.....avec ton sourire, tes bras, tes paroles et ta détermination....Tu as su tomber amoureux de moi malgré que j'ai été déchu, que j'héberge la princesse de l'Enfer en moi et que j'ai subi des viols incestueux....Grâce à toi....Je sais ce que signifie aimer...et être aimée....."

L'étreinte de Loki se resserre sur le corps frêle de la fillette et leurs lèvres se touchent de nouveau pour partir dans un baiser sulfureux et emplit d'amour sincère. Ils doivent s'arrêter à regrets après un long moment, à bout de souffle. Leur regard se croisent et ils peuvent y lire les sentiments que chacun éprouve pour l'autre.
Assis sur le duvet vert de l'herbe, les deux adolescents sont blottis l'un contre l'autre, observant le coucher de soleil avec admiration. Les derniers rayons éclairent la Terre dans une faible puissance et la couleur jaune orangée du maître lumineux vient remplacer son habitielle couleur ocre. C'est à cet instant que le jeune homme se met à sourire sans aucune raison implicite avant de se justifier et prétende un certain comique à la situation. La fillette avait tout fait pour repousser son compagnon tandis que celui ci, encore plus obstiné qu'elle, voulait la garder à ses côtés, ayant l'habitude d'acceuillir les gens avant de s'enfuir de lui même, craignant le contact des autres finalement. Il rajoute enfin qu'il est inutile que son amie s'inquiète en ce qui concerne ses deux aînées démoniaque. Leurs rôles de grande soeurs protectrices était assez maladroit mais elles ne sont pas idiotes et ne feront jamais de mal à uen personne que leur frère aime, surtout s'il s'agit de leur future "belle soeur" en l'occurance. L'enfant émét un léger rire face à ces paroles semblable à un gazouillement tant il est puéril tandis qu'elle murmure :

"Je te crois.....Mais n'oublie pas que tes soeurs sont des démones....et moi, je suis un ange.....Nos deux royaumes de haïssent depuis des millénaires....et le fait que je partage mon âme avec la princesse de l'Enfer, la fille de leur roi Satan, n'arrange rien non plus.....Je te fais confiance et à elles aussi.....J'espère juste que nos différences filiales ne nous amènera pas d'ennuis...."

Un dernier rayon du maitre soleil vient éclairer ce jardin dit d'Eden, projetant sa belle lueur sur les deux amoureux, blottis l'un contre l'autre, profitant de ce pur instant de bonheur, sourire aux lèvres. Dans le ciel, le jour commence à agoniser sous les affres violentes de l'arrivée de la nuit. Les ténèbres ne cessent d'attaquer avec brutalité et leur adversaire se foit forcé de capituler dans un dernier râle de souffrance. La nuit tombe doucement sur ce paysage à présent glacial. Le vent de la nuitée commence doucement à s'installer et la fillette ne peut empêcher un frisson de se manifester sur son corps
.

"Il commence à faire froid.....Tu ne veux pas qu'on rentre au pensionnat ? Nous pourrions aller dans ma chambre, ou la tienne, peu m'importe...."

La gamine ferme doucement les yeux, la tête lovée contre le torse de son ami tandis qu'en son âme, la voix maléfique résonne de nouveau dans une tonalité mi sifflante, mi triste

*Bravo gamine.....sssss....Bien que tu sois mon opposé.....Je suis fière de toi.....Tu n'es plus déchu....Je vais donc partir....Vis heureuse avec Loki, Satis.....*

* Non, reste !! réplique alors violemment l'enfant dans une tonalité emplit d'une soudaine panique. Je.....Je ne veux pas que tu partes....Devisla-sama.....
J'ai beau être un ange et toi la reine de l'enfer.....ça n'empêche pas que....je t'apprécie.....Au départ ce n'était que haine et disputes entre nous....et depuis ma tentative de suicide il y'a 6 mois....nous avons changé....Tu t'es acharné à faire de moi une battante....Tu m'as engueulé, méprisé mais tu m'as aidé à mieux maitriser ma magie, tu m'as aidé.....Tu aurais pu me tuer et tu es resté.....C'est sans doute à cause de cela que le rois des anges t'a épargné lors de ma renaissance....*

*........................Tu as raison gamine....J'aurais pu te laisser mais je ne l'ai pas fait........Je me suis attachée à toi....Je n'aurais pas du mais tu étais têtue et je détestais quand tu te rabaissais......Je suis restée....Et ton roi l'a bien senti......Je suis devenue moins maléfique.....à cause de toi....Mais je ne t'en veux pas.....Cela me change étrangement....Normalement j'aurais du faire de toi une démone mais le destin est ironique....Te voila redevenue un ange.....*


*Tu restes ? Ne me laisse pas Devisla-sama......*

*Je reste.....Et je te protégerai toujours gamine.....De la manière qui me plait.....Un jour je sortirai sans doute....et je retrouverai mon véritable corps......Mais je ne serais jamais loin.....J'ai aussi mes propres recherches à faire....Un jour, je t'expliquerai peut être....*

Dans l'âme de la nouvelle ange, les deux esprits sont faces à face et se
regardent avec des sentiments nouveaux. Les larmes aux yeux, la petite se précipite dans les bras de la démone. Celle ci est déconcertée et n'ose pas bouger. Jamais la princesse infernale ne s'est senti aussi gênée. Elle qui a tant tué, qui n'a aucune pitié, se laisse soudain attendrir par une enfant. Les deux âmes se sont réconciliées et si quelqu'un pouvait voir cette scène, il dirait que c'est une des plus
belles au monde. ....Satis n'est plus déchue, elle aime, elle est aimée
et sa double personnalité démoniaque reste avec elle.....Peut être voudra t-elle sortir un jour mais pour le moment la fillette se laisse aller à ses sentiments et pleure de joie dans les bras de son bien
aimé. Enfin le bonheur s'intéresse à elle et plus jamais elle ne lâchera prise. Le jeu est fini.....Les anges protégeront désormais leur nouvelle princesse et les démons se sont alliés avec eux, le temps d'une trêve, tous se tenant main dans la main, tous heureux de voir combien deux êtres si différents, normalement ennemis, peuvent s'entendre et partager le même corps désormais sans plus aucun complexe. Comment une enfant angélique a t-elle pu calmer à ce point la meurtrière Devisla, fille de Satan, pire tueuse qu'il soit ? Personne ne le saura sans doute jamais.....et peu leur importe comment et pourquoi....elles ont réussi à être alliés et à s'entendre...alors si elles le peuvent, cette ange et cette princesse machiavélique, alors les deux peuples le peuvent aussi....La guerre est peut être terminée....L'histoire ne s'écrira plus....La paix semble revenir sous la forme de cet amour sincère de la belle enfant et de son compagnon blond. Tout est terminé....

[Hors rp : T_T, manque d'inspiration....C'est lamentable....]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki Ayase
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 150
Age : 24
Côté coeur : Il appartient à Satis... Ne t'aime...♥
Hobbys : La guitare, tricher aux cartes, etc...
Pouvoir : Invocations de Démons, tous plus bizarres les uns que les autres...
Date d'inscription : 03/06/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre (PV Loki *o*)   Jeu 2 Juil - 21:28

L'Homme est un lâche. Dès qu'il se passe quelque chose de négatif sur sa soit-disant planète, ce n'est pas de sa faute, ce sont les autres qui l'ont attaqué ou c'est juste l'ordre que le gradé supérieur lui a donné et que s'il ne l'éxecute pas, ce sera lui qui mourra. Mais le prétexe préféré des humains pour s'entretuer, c'est la religion. C'est tellement facile de mettre tout sur le dos de quelqu'un que l'on ne verra sans doute jamais et qui possède la faculté de se faire obéir quelque soit l'ordre. Surout quand la croyance en cette autorité divine est largement défaillante... Ce que les hommes ignorent, c'est que leurs tristes propos font couler de douces et chaudes larmes des yeux de leur créateur, eau qui tombe sur Terre en silence, sans faire de bruit, sans déranger personne, quelque soit le sens du terme. Dieu doit parfois se demander s'il n'a pas fait une erreur en créant cette redoutable espèce qui détruit le monde autrefois beau qu'il lui avait offert. Et parfois, il doit aussi observer son reflet dans le liquide pur en se disant qu'il a un peu loupé son coup en essayant de créer l'Homme à son image, ou alors que c'est qu'il est vraiment horrible... Mais aujourd'hui, les prunelles tristes sont sèches et joyeuses, la bouche a dessérée ses lèvres pour former un sourire éclatant d'où s'échappe un rire tonitruant. Il vient de découvrir l'une de ces rares exceptions qui confirment cette regrettable règle et a pris la décision d'offrir une nouvelle chance et de rendre ses ailes à cette ravissante petite créature déchue. En fait, il n'en revient pas lui-même qu'un tel évenement ai lieu! Comment un humain borné et un ange autrefois déchu portant en elle la fille de Satan lui-même avaient-ils pu finir par s'aimer? Le maître du ciel n'a même pas envie de se poser la question, se contentant d'être agréablement surprit par la tournure des evenements. Il s'amuse à les voirs, le jeune homme blonds aux yeux couleur d'océan et la jolie petite fille aux reflets parmes et aux prunelles d'or, tous deux assis dans l'herbe fraîche, observant les rayons mourrants du maître soleil... L'adolescent sourit et évoque ses soeurs. La voix gazouillante de la fillette est un veritable délice à entendre quand elle dit espérer que les branches d'où viennent les deux jeunes gens ne leur amènera pas d'ennuis. Loki emet un petit rire sans ironie avant de répondre:

"Je ne pense pas... Mes deux soeurs se complètent, Elen est une folle irresponsable mais Alice ne la lâche jamais et elle a la tête vissé sur ses épaules... Elles se réfrènent l'une, l'autre et de plus, il n'y a pas de raisons pour qu'elles viennent par ici!"

C'était vrai. Généralement, c'était lui qui rendait visite aux filles, elles le laissait tranquille de son coté, sachant qu'il venait en cas de besoin d'aide. Le Soleil se meurt doucement, même si il aurait bien tenté de ravir quelques secondes de plus à son éternelle adversaire, la nuit. Un dernier rayon ilumine le monde, peut-être le fameux rayon vert qui porte bonheur et une fraicheur glaciale plonge sur la terre, tel un oiseau de proie. Le corps de Satis est parcouru d'un frisson, la faisant relever la tête vers son bien-aimé, lui proposant de rentrer au pensionnat. Le jeune homme s'adresse à elle avec une grande douceur, on sent dans sa voix les sentiments qu'il éprouve pour elle:

"Emmène moi où tu veux, du moment que je suis avec toi, je me fiche du lieu... Je te suivrais partout où tu iras..."

Dieu couve de son regard bienveillant les acteurs de cette pièce de théatre iréelle, réelle et magique et se détourne, pour déposer ses yeux sur la fête qui part pour la nuit au dessus des cieux, mêlant anges et démons. Lui même serre cordialement la main de son ancien ami, Lucifer, le porteur de lumière avant de trinquer joyeusement avec lui, dans un joyeux tintement. Il est heureux. Il a put voir que le monde entier n'est pas forcément contaminé par cette folie envahissante et ça lui fait plaisir. Il sait que ce rayon vert qui porte bonheur n'était pas indispensable pour ces deux jeunes gens, car ils vont se porter bonheur l'un à l'autre, se protègeant mutuellement et se rendant heureux... Belle pièce de théatre et chute plutôt satisfaisante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre (PV Loki *o*)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre (PV Loki *o*)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Précipitation...(PV Loki Kiraj)
» Si l'amour est un rêve, alors laissez moi dormir... [Loki ? ]
» loki manis,un marine plutôt METAL[En attente de validation]
» Loki, l'Ombre grise ( E.C )
» Loki Laufeyson -> Kneel before you die.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Magique :: Garçons :: Parc-
Sauter vers:  












Design du Forum réalisé par Lunelya - coder par Synchro ©
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com