AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabishii Kyoshou
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 28
Côté coeur : ma petite fille Satis
Pouvoir : immortaliter
Date d'inscription : 14/05/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   Dim 7 Juin - 14:27

Sabishii et Satis marchait dans la ville depuis déjà quelque temps a la recherche d'un endroit ou manger, Sabishii avait en insister pour inviter sa petite fille dans un restaurant, souhaitant seulement que la journée se termine aussi bien qu'elle avait commencer.

Il faisait a présent nuit et les personne qui les croisait voyait d'un mauvais oeil ce jeune homme qui semblait avoir 25 an se balader la nuit avec un petite fille d'une quinzaine d'année, les plus optimiste pensait immédiatement a un frère et une soeur et les plus pessimiste a quelque chose de bien plus malsain. Mais sans doute aucun n'aurait put penser qu'il s'agissait d'un grand père et de sa petite fille.

Sabishii et Satis finirent par s'arrêter devant un restaurant quelconque qui semblait leurs convenir a tout les deux. Le serveur les invita à s'asseoir a une petite table rond dans un coin de la salle ou Sabishii et Satis se retrouvèrent assis face a face. Attrapant un menu et en tendant un a sa petite fille se fut sabishii qui parla le premier.


"Surtout prend tout ce que tu veut, comme je te l'ai déjà dit je ne suis pas dans le besoin et loin de la. Alors ne te prive surtout pas d'accord?"

Un dinner dans un restaurant avec sa petite fille, Sabishii se doutait bien que cela devait être la première fois qu'elle venait ainsi dans un restaurant avec un parents, après tout vue ce qu'elle lui avait raconter sur ses parents il ne devaient surment pas l'emmener souvent au restaurant. Sabishii soupira alors légèrement se demandant encore pourquoi sa propre fille avait agis ainsi avec Satis.

Mais cette mauvaise fut bien vite remplacée par la joie de partager un repas avec sa petite fille, le premier d’une longue série. Sabihii s'était en effet décider d'acheter une petite maison en ville et dés demain il irait en ville pour voir ce qui se vendait pendant que sa petite fille etait en cours, il ne doutait pas que cela lui ferait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satis Hinuya
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5424
Age : 25
Côté coeur : Mon grand père....Et mon ange : Loki. Je t'aime <3
Hobbys : Théâtre et chant
Pouvoir : Lumière pour Satis, Ténèbres pour Devisla
Date d'inscription : 23/12/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   Dim 7 Juin - 17:38

C'est un soir comme les autres, banal, enfin en apparence. La lune scintille de sa clarté d'argent dans ce ciel noir sans aucun espoir, assassiné par la venue de Madame la nuit. Les étoiles renaissent une à une sous l'ordre de leur compagne lunaire.
Dans la rue, les lampadaires éclairent tout doucement le paysage. Sur le pavé des trottoirs, deux silhouettes marchant côte à côte. Un jeune homme d'environ 25 ans, aux longs cheveux noirs et aux yeux de braise marche en compagnie d'une petite fille aux prunelles dorées et à la chevelure de parme. Sur leur passage, les gens se retournent. Certains lancent des regards noirs, d'autres laissent leur visage se déformer par le dégout. Ils sont frères et sœurs pensent certains. Il est malsain, il est avec une enfant songent les autres. Que des ragots, mais comment peuvent-ils deviner qu'il s'agit d'une petite fille et de son grand père ? A un moment, quelques garçons sifflent lorsqu'ils passent devant eux. Dégout ou admiration obscène ? La fillette lève ses yeux d'ambre sur eux et la lassitude qu'elle y exprime cesse net les marques d'irrespect. Après quelques minutes, tout deux s'arrêtent à un restaurant des plus banals, des plus simples mais tellement plus attirant que les autres. Un garçon habillé en noir et blanc les accueille d'une voix poli et son travail l'oblige à inviter les futurs clients au coin de la salle avec servitude, politesse et presque soumission. La petite se retrouve assise à une table ronde, face à son ainé. Un large sourire déforme son visage tandis que le garçon lui tend la carte des menus. Elle veut dire quelque chose mais le professeur ne lui en laisse pas le temps :

"Surtout prend tout ce que tu veut, comme je te l'ai déjà dit je ne suis pas dans le besoin et loin de la. Alors ne te prive surtout pas d'accord?"

Le visage enfantin de Satis rougit doucement sous la déclaration sérieuse de son grand père. L'esquisse d'un sourire gêné se dessine sur son visage tandis qu'elle prend la parole avec lenteur :

"J'ai compris Papy......Mais tu devras t'habituer à moi......Parce que je mange très peu.....Donc je veux bien prendre ce que j'ai envie....mais ça sera très peu...."

La petite sourit de nouveau avant de se plonger dans la lecture de la carte des menus avec attention, les joues rouges, ses doigts jouant avec une mèche de ses longs cheveux de parme. Elle n'avait jamais mangé au restaurant, si ce n'est une fois pour l'anniversaire de sa tante, mais jamais ainsi, sauf avec son cousin mais ils sont encore des enfants, ils mangent rapidement, ne vont jamais dans les grands restaurants. Dès son plus jeune âge, elle avait été habituée à travailler, à s'occuper de la maison et préparer les repas ce que son père ne faisait jamais.
Elle chasse bien vite ces vilaines pensées lorsque le serveur s'avance vers eux, sourire aux lèvres, leur demandant poliment s'ils ont choisis. L'enfant hoche la tête avec lenteur avant de déclarer timidement :

"Je prendrais juste une petite assiette de pâtes bolognaises accompagné d'un nem's, s'il vous plait Monsieur...."

Après avoir pris la commande du professeur, le jeune homme s'éloigne en souriant comme à son habitude. La fillette semble rêveuse. Elle sait que, dès le lendemain, son grand père partira en ville chercher leur future maison tandis qu'elle sera en cours, attendant avec impatience la sonnerie de la fin de la journée. La petite fille parait réfléchir durant quelques secondes avant de déclarer soudain, la tête basse, le visage rouge :

"Tu sais Papy......Si un jour on m'aurait dit que je finirais dans un restaurant en compagnie de mon grand père....et immortel de surcroit.....Je ne l'aurais jamais cru.....Ce matin encore, je pensais à une journée comme les autres....et ce soir je suis avec toi.....C'est étrange.....Mais je suis contente d'être avec toi.....Parce que je sais que je serais heureuse....J'aurais moins peur d'affronter ceux qui se méfient de moi, ou les garçons qui me sifflent sans arrêt....Et le soir, je n'aurais plus peur de dormir....Avant je faisais sans cesse des cauchemars....Mais je suis persuadée qu'ils s'arrêteront bientôt.....Mais j'ai peur aussi.....Parce que je doute que la justice ferme les yeux sur ça....Tu fais 25 ans, j'en ai tout juste 13......Et dire que tu es mon grand père....Personne ne te croira....Faut espérer que personne ne viendra te réclamer ma garde....Ou tu risques de perdre tout pouvoirs.....Mais quoi qu'il arrive....Je veux rester avec toi...."


Le discours s'efface dans un souffle doux tandis que la petite continue de rougir, ses doigts tripotant ses mèches de parme. Une rencontre, des jeux complices, un dîner au restaurant, l'achat d'une maison est-il égal au bonheur ? Elle en est persuadée. Son cœur bat la chamade. Le destin est en marche et avance dans la direction du bonheur. Il ne reste plus qu'a ne jamais le faire dériver de sa route....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabishii Kyoshou
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 28
Côté coeur : ma petite fille Satis
Pouvoir : immortaliter
Date d'inscription : 14/05/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   Mar 9 Juin - 13:23

"Une escalope milanaise pour moi s'il vous plait."

Les commande prisent le serveur s'en retourna vers les cuisine, Sabishii recadra alors sont attention sur sa petite fille Satis. Cette dernière semblait alors plonger en plein réflexion, ce qui eu pour effet de faire sourire Sabishii. Au bout de quelque instant elle se tira de sa réflexion pour parler.

"Tu sais Papy......Si un jour on m'aurait dit que je finirais dans un restaurant en compagnie de mon grand père....et immortel de surcroît.....Je ne l'aurais jamais cru.....Ce matin encore, je pensais à une journée comme les autres....et ce soir je suis avec toi.....C'est étrange.....Mais je suis contente d'être avec toi.....Parce que je sais que je serais heureuse....J'aurais moins peur d'affronter ceux qui se méfient de moi, ou les garçons qui me sifflent sans arrêt....Et le soir, je n'aurais plus peur de dormir....Avant je faisais sans cesse des cauchemars....Mais je suis persuadée qu'ils s'arrêteront bientôt.....Mais j'ai peur aussi.....Parce que je doute que la justice ferme les yeux sur ça....Tu fais 25 ans, j'en ai tout juste 13......Et dire que tu es mon grand père....Personne ne te croira....Faut espérer que personne ne viendra te réclamer ma garde....Ou tu risques de perdre tout pouvoirs.....Mais quoi qu'il arrive....Je veux rester avec toi...."

"Tu sait Satis ce que je voit lorsque je te regarde? Je voit une jeune fille qui a beaucoup souffert mais qui pourtant qui n'a jamais baisser les bras, qui s'est relever après chaque coups reçu et qui a continuer a avancer, qui héberge en elle un mal comme il en existe peu et qui pourtant reste soit même. Je suis fière de toi Satis, parce que tu a su continuer a vivre, a rester debout malgré tout ce qui t'est arriver. Mais malgré tout cela tu reste une adolescente alors on va faire un pacte tout les deux. Toi tu va vivre ta vie d'adolescente a fond, t'amuser avec tes amis, organiser de fête dans notre future maison sans m'avoir demander, m'exaspérer de temps en temps, être heureuse et toutes ces autres chose qui caractérise une vie d'adolescente et de mon coter je jouerait mon rôle et je m'inquiéterait pour toi quand tu rentre tard, je te disputerait de temps en temps en temps, et je te soutiendrait et t'aimerait le reste du temps, et bien sur je m'occuperait de tout les problème d'ordre administrative et autre. Alors ne te fait aucun souci pour cela, je ferait valoir mon rôle de tuteur e ton égare en me faisant passer pour ton demi frère."

Apres ce petit discours Sabishii sourira a sa petite fille, pensant réellement ce qu'il avait dit il avait bien l'intention de faire en sorte que sa petite fille vive sa vie a fond et qu'elle soit heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satis Hinuya
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5424
Age : 25
Côté coeur : Mon grand père....Et mon ange : Loki. Je t'aime <3
Hobbys : Théâtre et chant
Pouvoir : Lumière pour Satis, Ténèbres pour Devisla
Date d'inscription : 23/12/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   Mar 9 Juin - 19:39

La banalité de cette nuit vient s'offrir au monde dans son habituelle couloir noire d'encre. La splendeur argentée de la lune est en apogée en ce ciel sombre, signe de l'assassinat prémédité du jour, lequel renaitra pour accomplir sa douce vengeance et ce d'ici quelques heures. Les rues sont animées de bruit divers et éclairées par ces quelques lumières des réverbères et des boutiques encore ouvertes, certaines de faire de bonne affaires lors de ces marchés nocturnes. Les restaurants battent leur plein, les serveurs s'affairent sans souffler une seconde, les gens parlent et mangent avec un plaisir évident. Et pourtant, personne ou presque ne remarquera le bonheur évident installé entre ces deux individus assis en bout de salle. Ce jeune homme aux longs cheveux noirs accompagné d'une enfant aux prunelles d'or, souriant gaiement, les joues rouges. C'est à cet instant que le garçon avait pris la parole, sa voix partant dans un discours sérieux et sincère :

"Tu sait Satis ce que je voit lorsque je te regarde? Je voit une jeune fille qui a beaucoup souffert mais qui pourtant qui n'a jamais baisser les bras, qui s'est relever après chaque coups reçu et qui a continuer a avancer, qui héberge en elle un mal comme il en existe peu et qui pourtant reste soit même. Je suis fière de toi Satis, parce que tu a su continuer a vivre, a rester debout malgré tout ce qui t'est arriver. Mais malgré tout cela tu reste une adolescente alors on va faire un pacte tout les deux. Toi tu va vivre ta vie d'adolescente a fond, t'amuser avec tes amis, organiser de fête dans notre future maison sans m'avoir demander, m'exaspérer de temps en temps, être heureuse et toutes ces autres chose qui caractérise une vie d'adolescente et de mon coter je jouerait mon rôle et je m'inquiéterait pour toi quand tu rentre tard, je te disputerait de temps en temps en temps, et je te soutiendrait et t'aimerait le reste du temps, et bien sur je m'occuperait de tout les problème d'ordre administrative et autre. Alors ne te fait aucun souci pour cela, je ferait valoir mon rôle de tuteur e ton égare en me faisant passer pour ton demi frère."

Un léger rire enfantin s'échappe de la gorge de la petite fille et ses yeux d'ambre brillent d'un sentiment de sincérité et franchise et pourtant une expression de tristesse passe un instant dans ce regard si doux. Elle laisse échapper un long soupir avant de relever ses manches avec lenteur. A la lumière de l'immense pièce, les traces rougeâtres se révèlent encore plus terrifiantes que d'habitude. Ces cicatrices symbole du désespoir, de la perte de l'envie de vivre, de ce chagrin sans espoir.

"Papy.....Je te remercie de ta sincérité...Mais tu as tord sur certains points.....J'ai souffert oui.....Mais j'ai baissé les bras dès l'instant où j'ai compris que ma vie n'avait plus aucune valeur à mes yeux....Dès la seconde où le divorce de mes parents fut prononcé, j'ai sus que mon existence s'écroulait. Je n'ai rien fait pour améliorer la situation, mon père et ma mère ne se supportaient plus, que pouvais y faire ? J'étais seule et désemparée....Robin était loin de moi....et il m'était indispensable à ces instants....Quand mon père a commencé à entreprendre des relations incestueuses avec moi....J'ai abandonnée....Je n'ai rien dit à personne.....J'ai gardé le silence trois longues années....Oh bien sur j'en ai parlé à Robin....Mais ses parents ne l'écoutaient pas...Ils ne pouvaient pas croire un truc pareil....Et l'année de mes 10 ans, j'ai craqué....Je me suis tailladée les veines pour la première fois....la première d'une longue série....Tu appelles ça du courage ? A mes yeux, c'est du désespoir, de la peur, de la honte....et pour Robin ça aurait été la fin de son bonheur....Je sais que mes conneries lui ont fait du mal.....Beaucoup trop....Si j'ai décidée de me relever....C'est uniquement pour lui...et grâce à lui....Il m'a convaincu de dénoncer mon père...et je l'ai fait....et il m'a soutenu dans les moments difficiles....Toujours....Il m'a fait sourire de nouveau....si j'essaye de ne pas rechuter, de ne pas craquer face aux pervers ou face à ceux qui se méfient de moi......C'est pour lui....Je ne veux plus qu'il souffre par ma faute....Je veux que ses yeux brillent quand il me regarde...et non plus qu'ils pleurent....Qu'il reste fier de moi...."

Son discours émouvant s'arrête dans un dernier soupir tandis que l'enfant serre son médaillon d'argent contre son cœur, la tête baissée, les joues rouges, les larmes lui montant aux yeux tant ses propres paroles lui ont étés émouvantes. Un silence s'instaure de nouveau entre les deux parents avant qu'un serveur ne dépose soudain leur plat respectif devant eux dans une tonalité polie pour finalement repartir en silence. La fillette essuie doucement les sanglots qui lui déchiraient le cœur avant de relever la tête vers son ainé, souriant de nouveau, le visage rougi par les sentiments.

"Pardon.....Je devrais cesser d'être aussi pessimiste....Mais le courage n'est pas ce qui me caractérise.....J'étais désespérée et dégoutée de ma vie....C'est à cause de cela que Devisla est venue s'installer en moi.....Elle incarne tout mes mauvais côtés....et cette saleté d'histoire.....et le monstre que je suis...."

La petite attrape ses couverts sans un mot et commence à avaler quelques bouchés de son assiette avant de reprendre lentement :

"Bref.....Pour en revenir à quelque chose de plus optimiste.....En ce qui concerne notre vie future.....Quelque petite chose.....D'une : les fêtes tu ne risques pas d'en voir souvent, je ne suis pas tellement adepte de ce genre de trucs....Surtout avec la méfiance que j'inspire.....Deux : si je risque de t'exaspérer.....ça sera pour deux raisons sans doute.....Soit je suis de mauvaise humeur et tu peux en prendre pour ton grade....soit parce que je parlerais encore et toujours avec Robin au téléphone ou alors il voudra encore venir me voir.....Si tu as l'intention de m'engueuler ou m'aimer, très bien.....Mais saches que je suis loin d'être facile à présent.....Ton idée est bonne....Faut juste que la justice avale ça.....Mais bon ça devrait aller....Le juge sait très bien que je refuserai de voir mon père et ma mère....Et mon oncle et ma tante auront du mal à te refuser la garde....Ils ont déjà du mal avec Robin et ses deux petites sœurs.....C'est entendu....Je promet de faire un effort...."

La fillette adresse un clin d'œil complice à son grand père avant de se remettre à manger avec lenteur. Elle n'entend même plus les conversations des gens autour d'elle. Elle sait juste que le bonheur et la joie grandissent en son cœur et qu'elle ne les laissera jamais mourir.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabishii Kyoshou
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 28
Côté coeur : ma petite fille Satis
Pouvoir : immortaliter
Date d'inscription : 14/05/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   Mer 10 Juin - 13:46

"Papy.....Je te remercie de ta sincérité...Mais tu as tord sur certains points.....J'ai souffert oui.....Mais j'ai baissé les bras dès l'instant où j'ai compris que ma vie n'avait plus aucune valeur à mes yeux....Dès la seconde où le divorce de mes parents fut prononcé, j'ai sus que mon existence s'écroulait. Je n'ai rien fait pour améliorer la situation, mon père et ma mère ne se supportaient plus, que pouvais y faire ? J'étais seule et désemparée....Robin était loin de moi....et il m'était indispensable à ces instants....Quand mon père a commencé à entreprendre des relations incestueuses avec moi....J'ai abandonnée....Je n'ai rien dit à personne.....J'ai gardé le silence trois longues années....Oh bien sur j'en ai parlé à Robin....Mais ses parents ne l'écoutaient pas...Ils ne pouvaient pas croire un truc pareil....Et l'année de mes 10 ans, j'ai craqué....Je me suis tailladée les veines pour la première fois....la première d'une longue série....Tu appelles ça du courage ? A mes yeux, c'est du désespoir, de la peur, de la honte....et pour Robin ça aurait été la fin de son bonheur....Je sais que mes conneries lui ont fait du mal.....Beaucoup trop....Si j'ai décidée de me relever....C'est uniquement pour lui...et grâce à lui....Il m'a convaincu de dénoncer mon père...et je l'ai fait....et il m'a soutenu dans les moments difficiles....Toujours....Il m'a fait sourire de nouveau....si j'essaye de ne pas rechuter, de ne pas craquer face aux pervers ou face à ceux qui se méfient de moi......C'est pour lui....Je ne veux plus qu'il souffre par ma faute....Je veux que ses yeux brillent quand il me regarde...et non plus qu'ils pleurent....Qu'il reste fier de moi...."

Ces paroles surprirent Sabishii, sa petite fille avait donc une telle vision d'elle même. Mais alors qu'il s'aprettait a lui répondre le serveur arriva et leurs servit leurs deux commande, Sabishii décida donc de laisser l'histoire de Satis sans réponse de sa part. Cette fois il ne pouvait rien pour sa petite fille, seulement la rendre heureuse et lui aire oublier, mais sa fiertés elle allait devoir la récupérer seul.

"Pardon.....Je devrais cesser d'être aussi pessimiste....Mais le courage n'est pas ce qui me caractérise.....J'étais désespérée et dégoutée de ma vie....C'est à cause de cela que Devisla est venue s'installer en moi.....Elle incarne tout mes mauvais côtés....et cette saleté d'histoire.....et le monstre que je suis...."

"Ecoute, Devisla est un parasite, elle vit en t'utilisant comme receptacle. Mais tu est et tu restera Satis; Tu ne doit pas la laisser te dicter son point de vue, tu n'a rien fait pour mériter cela, Devisla est juste un sale parasite qui a profiter d'une occasion qui se présentait a elle, mais ne fait pas de toi un monstre, tu est Satis et je ferait tout pour que cela ne change jamais."

Satis se remis lentement a manger le contenu de son assiette et Sabishii fit de même montrant que le sujet était clos, il n'avait l'intention de gâcher cet instant avec une vaine discutions sur le bien et le mal, même si cela fessait partit de son emplois au pensionna. Satis repris alors sur un autre sujet et sabishii montra sa satisfaction avec un petit sourire.

"Bref.....Pour en revenir à quelque chose de plus optimiste.....En ce qui concerne notre vie future.....Quelque petite chose.....D'une : les fêtes tu ne risques pas d'en voir souvent, je ne suis pas tellement adepte de ce genre de trucs....Surtout avec la méfiance que j'inspire.....Deux : si je risque de t'exaspérer.....ça sera pour deux raisons sans doute.....Soit je suis de mauvaise humeur et tu peux en prendre pour ton grade....soit parce que je parlerais encore et toujours avec Robin au téléphone ou alors il voudra encore venir me voir.....Si tu as l'intention de m'engueuler ou m'aimer, très bien.....Mais saches que je suis loin d'être facile à présent.....Ton idée est bonne....Faut juste que la justice avale ça.....Mais bon ça devrait aller....Le juge sait très bien que je refuserai de voir mon père et ma mère....Et mon oncle et ma tante auront du mal à te refuser la garde....Ils ont déjà du mal avec Robin et ses deux petites sœurs.....C'est entendu....Je promet de faire un effort...."

"Ne t'inquiète donc pas je te rappelle que j'ai 1500 ans d'expérience derrière moi. Je m'en sortirait très bien avec ton éducation, a surveiller tes fréquentation, a te poser plein de question sur ta journée et les gens avec qui tu la passer. Tu voit, je sait quoi faire, quand a ton cousin, je serait ravit de l'accueillir de temps a autre dans notre futur demeure.......donc va falloir prévoir au moins trois chambre, on va dire deux salle de bain parce que je connaît le temps que mettent les jeune fille a se pomponner le matin, hummmmm va falloir que j'aille prospecter tout sa demain. et puis pour le juge au pir je put aller lui expliquer ma vision des chose je suis sur qu'il sera très compréhensif."

Un petit clin d'oeil ponctua sa petite tirade et Sabishii entreprit de fini son assiette ce qu'il fit rapidement.

"Tu veut un dessert?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satis Hinuya
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5424
Age : 25
Côté coeur : Mon grand père....Et mon ange : Loki. Je t'aime <3
Hobbys : Théâtre et chant
Pouvoir : Lumière pour Satis, Ténèbres pour Devisla
Date d'inscription : 23/12/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   Mer 10 Juin - 17:04

En cette soirée typique, les restaurants s'affairent sans se poser un seul instant. Les salles sont remplis et les serveurs jonglent d'une table à l'autre. L'animation de cette course contre le temps ferait presque sourire l'enfant si seulement elle n'était pas occupée à ses pensées. Assise à une table au coin de la salle, elle semble songeuse. Ses longues mèches de parme tombent devant ses yeux à l'étrange couleur dorée. Sa fine chemise de coton blanc semble à peine couvrir sa majestueuse poitrine sous ce tissu quelque peu transparent par l'effet de la chaleur. Sa longue jupe couvre ses jambes fines mais pourtant si voyantes malgré tout. Contre sa volonté, la petite fille attire les regards. La gente masculine pose ses prunelles brûlantes d'envie sur elle mais celle ci ne leur accorde rien. Elle se contente de leur jeter un coup d'œil méprisant dans quelques directions. Face à elle le jeune homme aux longs cheveux noirs et aux pupilles rougeâtres. Celui ci écoute la fillette débiter son monologue sans un mot, suite duquel il reste silencieux. Il sait parfaitement que mis à part la rendre heureuse et tenter de lui faire oublier ses souffrances, il ne pourra rien faire pour l'aider à récupérer sa fierté oubliée. Un étrange rictus nait au coin des lèvres de l'enfant et elle pousse un soupir tandis qu'elle écoute son ainé lui répondre avec lenteur :

"Écoute, Devisla est un parasite, elle vit en t'utilisant comme réceptacle. Mais tu est et tu restera Satis; Tu ne doit pas la laisser te dicter son point de vue, tu n'a rien fait pour mériter cela, Devisla est juste un sale parasite qui a profiter d'une occasion qui se présentait a elle, mais ne fait pas de toi un monstre, tu est Satis et je ferait tout pour que cela ne change jamais."


C'est à cet instant que le sourire étrange s'élargit sur le visage de la petite. Ses yeux d'ambres fixent le professeur avant de se rapprocher de celui ci avec lenteur. A ce moment précis l'or de ses pupilles disparait pour devenir une tempête de braise. Et dans ces flammes rougeoyantes la terrifiante silhouette démoniaque. Le garçon sent son sang se glacer au sens premier du terme et une immense sensation de froid vient s'instaure autour de son cœur tandis que dans ses pensées, la terrifiante tonalité sifflante résonne avec force et colère :

"Sssssssssssss Sabishii Kyoshou......Cesses de te mêler de ce qui te regarde pas !! Si je vis dans l'âme de cette gamine, c'est mon affaire !! Je ne dicte en rien sa vie !! C'est elle qui a décidé de s'éloigner des autres !! Je lui avais pourtant bien dit que je ne ferais rien tant qu'elle ne serait pas en danger mais elle préfère ne pas s'exposer aux risques.....Tu me prends pour un parasite....Mais si je te disais que je suis tout le contraire ? Ssss....Quoi qu'il arrive....Je dois protéger ma maitresse humaine.....Je vis en elle depuis près d'une année.....et si je n'avais pas été là.....Elle aurait eu beaucoup d'ennuis.....C'est pourquoi elle évite les autres et c'est pourquoi les autres l'évitent également....Ma présence inspire méfiance et terreur.....Tu as juste raison sur un point....Je me suis installée en elle car j'en avais l'occasion.....Mais si je ne l'avais pas fait, elle serait certainement plus de ce monde !! Je l'ai aidé à libérer ses pouvoirs, je l'ai encouragé à suivre la voie des magiciens....Bien que je sois la pire démone qu'il soit d'après mon monde....Sans moi, elle se serait encore tailladé les veines !! Parfois, il lui arrive de se mutiler et de me repousser mais jamais elle ne mourra car ma présence l'en empêche.....Je dois la protéger....et pour des raisons personelles que je n'évoquerais pas.....je suis venue en elle....et bien me sachant dangereuse....Satis ne m'a jamais demandé de partir....Nous nous disputons parfois....Mais chacune a besoin de l'autre...J'incarne ses mauvais côtés....Je suis ce que sa conscience refuse de voir....Mais sans moi, elle ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui....Si elle a une si mauvaise image d'elle même.....C'est certe de ma faute au départ.....Mais par la suite....Elle m'a révélée qu'elle fait ça pour se proétger et surtout pour me protéger moi....Tu sais qui je suis Kyoshou....La princesse de l'enfer recherchée....Si elle se cache des autres....C'est pour éviter que l'on puisse me reconnaitre...au risque que je ne sois forcée de partir ou pire.....bien que personne n'ai réussit à me tuer jusqu'a maintenant....Mais elle fait ça pour nous deux...Parce qu'elle sait ce que je représente....et étrangement...au fil du temps....Nous nous sommes attachés l'une à l'autre....elle semble refuser que je parte....Voilà près d'un an que je suis en elle, que je m'occupe d'elle, que je l'aide à contrôler sa magie, que je lui parle, qu'elle se confie à moi quand elle est au plus bas....Ssssss, alors je te prierais de désormais me laisser en dehors de tout ça et cesser de m'accuser sans cesse !! Ssss"


Le très long discours s'éteint dans un dernier sifflement et la fillette redresse la tête en arrière avec discrétion. Le feu de ses pupilles s'estompe pour redevenir couleur d'ambre. La petite fille aux cheveux de parme fixe son grand père avec intensité tandis qu'elle murmure doucement :

"J'espère que tu as compris Papy....Ne cherches pas à provoquer Devisla.....Elle t'a révélée le lien existant entre nous deux.....Alors cesses de la prendre pour ce qu'elle n'est plus...."

L'enfant continue de manger sans dire un mot de plus, souriante comme si rien ne s'était passé, comme si elle ne voulait plus s'étendre sur le sujet. Si son ainé voulait en reparler, qu'il le fasse, elle lui répondra mais sans enthousiasme et avec contrainte. Cependant le garçon parait lui aussi vouloir oublier ce mauvais souvenir pour se concentrer sur ces quelques paroles dites humouristiques :

"Ne t'inquiète donc pas je te rappelle que j'ai 1500 ans d'expérience derrière moi. Je m'en sortirait très bien avec ton éducation, a surveiller tes fréquentation, a te poser plein de question sur ta journée et les gens avec qui tu la passer. Tu voit, je sait quoi faire, quand a ton cousin, je serait
ravit de l'accueillir de temps a autre dans notre futur demeure.......donc va falloir prévoir au moins trois chambre, on va dire deux salle de bain parce que je connaît le temps que mettent les jeune fille a se pomponner le matin, hummmmm va falloir que j'aille prospecter tout sa demain. et puis pour le juge au pire je peut aller lui expliquer ma vision des chose je suis sur qu'il sera très compréhensif."

Un rictus déformé étire les lèvres de la fillette et elle passe ses longs cheveux de parme derrière ses oreilles avec lenteur avant de répondre sur une tonalité mi moqueuse, mi ironique :

"Bien.....Je dois régler quelque petites choses dans ton idée.....Je sais que tu as 1500 ans d'expérience.....Mais sans vouloir te vexer.....Tu es loin, très loin de me connaitre...Tu crois sans doute tout savoir sur la vie d'une adolescente typique...Laisse moi te contredire....Je ne suis pas comme les autres filles....Artificielle et méprisante....D'une : je ne doute pas de ta future éducation....mais te voir surveiller mes fréquentations me foutra les nerfs en pelote....Comme je te l'ai dit, je n'approche pas vraiment les autres....Mais pour le peu que je puisse rencontrer des personnes sincères...évites de les faire fuir...Cela m'arrangerait....Deux : Pour la maison.....Trouves en une avec deux chambres....et une salle de bains.....Au risque de te vexer....Tu es un peu vieux jeu....Tu as encore le cliché des filles mettant trois plombs à se préparer...Certaines peut être...Mais pas moi....Je me prépare vite et je me maquille très peu donc le passage dans la salle bains est rapide...et ensuite deux chambres suffiront.....La tienne bien sur...et la mienne pour Robin et moi....Désolée si ça ne te plait pas mais il est mon cousin, nous sommes nés le même jour, avons grandi ensemble et nous sommes soutenus....Combien de fois nous sommes tenus la main ou embrasser étant enfants ? Aujourd'hui, nous nous saluons d'une simple bise...Mais il nous arrive de nous tenir encore la main...et nous avons l'habitude de dormir ensemble dans le même lit....Tu n'as rien à craindre...Nous sommes cousins et meilleurs amis.....Il nous arrive d'agir comme des amoureux mais nous avons toujours été ainsi....Il a été amoureux de moi mais il respecte notre lien de parenté et m'a juste dit ses sentiments, rien de plus....."

Un sourire angélique ponctue son discours tandis qu'elle termine son assiette sans un mot de plus. Son ainé lui demande alors si elle désire un désert. Comme s'il avait entendu, un serveur s'approche d'eux pour prendre leur commande. La fillette rougit avant de répondre timidement :

"Pour moi, une part de crumble aux framboises, s'il vous plait...."


Le jeune homme hoche la tête et file aux cuisines, les assiettes sales à la main, après avoir pris la commande du garçon. L'enfant reste silencieuse, ses yeux d'or se posant de temps à autre sur son ainé. Elle espère juste que les mots qu'elle a pu employer, par elle même ou non, ne lui ont pas trop fait souffert. Elle déteste l'hypocrisie et est très franche, au risque d'être parfois crue. Pourtant le bonheur ne se désintéresse pas à elle, il l'entoure de ses bras bienveillants, elle le retient prisonnier en son cœur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabishii Kyoshou
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 28
Côté coeur : ma petite fille Satis
Pouvoir : immortaliter
Date d'inscription : 14/05/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   Jeu 11 Juin - 13:06

Sabishii écouta la démone d'une oreille attentif mais se garda de répondre, cette journée était placer sous le signe de la joie des retrouvaille et il ne voulait pas entrer dans ne discutions qui pourrait gâcher cela. De tout façon Sa petite fille et la démone avait une relation qu'il n'était pas en mesure de comprendre, vivant chaque une dépendante de l'autre elle devait avoir des lien qui ne pouvait être compris seulement en les vivant.

La discussion se recadra alors sur leurs futur vie et Satis semblait il allait donner du fils a retordre a Sabishii.


"Bien.....Je dois régler quelque petites choses dans ton idée.....Je sais que tu as 1500 ans d'expérience.....Mais sans vouloir te vexer.....Tu es loin, très loin de me connaitre...Tu crois sans doute tout savoir sur la vie d'une adolescente typique...Laisse moi te contredire....Je ne suis pas comme les autres filles....Artificielle et méprisante....D'une : je ne doute pas de ta future éducation....mais te voir surveiller mes fréquentations me foutra les nerfs en pelote....Comme je te l'ai dit, je n'approche pas vraiment les autres....Mais pour le peu que je puisse rencontrer des personnes sincères...évites de les faire fuir...Cela m'arrangerait....Deux : Pour la maison.....Trouves en une avec deux chambres....et une salle de bains.....Au risque de te vexer....Tu es un peu vieux jeu....Tu as encore le cliché des filles mettant trois plombs à se préparer...Certaines peut être...Mais pas moi....Je me prépare vite et je me maquille très peu donc le passage dans la salle bains est rapide...et ensuite deux chambres suffiront.....La tienne bien sur...et la mienne pour Robin et moi....Désolée si ça ne te plait pas mais il est mon cousin, nous sommes nés le même jour, avons grandi ensemble et nous sommes soutenus....Combien de fois nous sommes tenus la main ou embrasser étant enfants ? Aujourd'hui, nous nous saluons d'une simple bise...Mais il nous arrive de nous tenir encore la main...et nous avons l'habitude de dormir ensemble dans le même lit....Tu n'as rien à craindre...Nous sommes cousins et meilleurs amis.....Il nous arrive d'agir comme des amoureux mais nous avons toujours été ainsi....Il a été amoureux de moi mais il respecte notre lien de parenté et m'a juste dit ses sentiments, rien de plus....."

"Tatata, On prendra une maison a trois chambre. On ne sait jamais qui peut débarquer a l'improviste, et puis sa nous fait une chambre de secours au cas o l'une des deux autre serait inutilisable pour diverse raison, quand au salle de bain je pensait plutôt une salle de bain juste a coter de chambre et une a coter de la mienne, sa évitera de réveiller l'autre si l'un de nous doit se lever tôt. Malheureusement je crois que cela sera souvent mon cas, en tant que prof je devrait me rendre tôt au pensionna. Donc je chercherait une maison avec trois chambre, deux a l'étage une au rez de chausser avec une salle de bain a l'étage et une au rez de chausser, je prendrait la chambre d'en bas et cela évitera que je te réveille quand je partirait. Enfin tout sa pour dire que ne t'inquiète pas pour la maison je m'occupe de tout."

Sabishii remarqua a cet instant les regard qui planait sur sa petite fille, plusieurs hommes avait en effet des petite regard qui se voulait furtif vers sa petite fille. D'un regard froid il regarda ces hommes dans les yeux tour a tour, ses iris rouge étant assez effrayant les hommes semblaient se mettrent a contempler leurs assiette. Satisfait Sabishii recadra son attention vers satis.

"Enfin passons, de toute façon on verra sa plus tard..........tu sait je donne mon premier cours demain après midi.....et je doit avouer que je suis un peu stresser, je me demande si les élèves me respecterons quand il verrons un jeune homes de 25 ans d'apparence....."

Le serveur choisissa cette instant pour revenir et demander leurs dessert.

"Un mi-cuit pour moi s'il vous plait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satis Hinuya
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5424
Age : 25
Côté coeur : Mon grand père....Et mon ange : Loki. Je t'aime <3
Hobbys : Théâtre et chant
Pouvoir : Lumière pour Satis, Ténèbres pour Devisla
Date d'inscription : 23/12/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   Jeu 11 Juin - 18:04

En cette soirée des plus ordinaires, les restaurants doivent faire un très bon chiffres d'affaires, la joyeuse musique des tiroirs caisses jouant à volonté, le doux bruit des froissements de billets se mêlant à cette mélodie. Assise à une table au fond du plus banal d'entre eux, la petite fille aux cheveux de parme fixe son compagnon de ses prunelles d'ambres étincelantes. Elle l'écoute évoquer leur vie future avec amusement, un large rictus ironique sur le visage :

"Tatata, On prendra une maison a trois chambre. On ne sait jamais qui peut débarquer a l'improviste, et puis sa nous fait une chambre de secours au cas ou l'une des deux autre serait inutilisable pour diverse raison, quand au salle de bain je pensait plutôt une salle de bain juste a coter de ta chambre et une a coter de la mienne, sa évitera de réveiller l'autre si l'un de nous doit se lever tôt. Malheureusement je crois que cela sera souvent mon cas, en tant que prof je devrait me rendre tôt au pensionnat. Donc je chercherait une maison avec trois chambre, deux a l'étage une au rez de chausser avec une salle de bain a l'étage et une au rez de chausser, je prendrait la chambre d'en bas et cela évitera que je te réveille quand je partirait. Enfin tout sa pour dire que ne t'inquiète pas pour la maison je m'occupe de tout."

Un léger sourire se forme sur les lèvres de l'enfant et elle secoue la tête avec lenteur, ses yeux d'or brillant d'amusement.

"A mon tour de te contredire....Prends une maison avec trois chambres si tu le souhaites....Du moment que Robin dort dans la mienne, je m'en fout....Cependant inutile de t'inquiéter pour moi en ce qui concerne le réveil....D'une, tu as beau être prof, je me lève aussi tôt que toi donc ça me dérange pas de me réveiller en même temps que toi.....De deux :Ne prends qu'une salle de bains, ta peur de me réveiller ou autre est ridicule !! Si nous nous levons en même temps, il n'y aura aucun problèmes !! Nous serons seulement dans cette maison et tu prévois comme si nous étions au moins 5 !! C'est ridicule Papy.....Laisse les trois chambres à l'étage si tu le souhaites et avec une salle de bains, pas deux, j'ai l'impression que tu me prend vraiment pour une gamine de six ans, là !! Je sais me lever tôt, je ne prends pas de temps pour me préparer et même si par hasard, tu dois partir plus tôt que moi, peu m'importe. Même si je suis réveillée par hasard, par le bruit, je me rendors très vite et puis c'est tout.....Ton organisation est ridicule à mes yeux....enfin fais ce que tu veux mais tu te compliques vraiment la vie alors que ce n'est pas nécessaire, je ne suis pas difficile sur ce plan là..."

C'est à cet instant que le serveur leur apporte leurs desserts commandés. La fillette le remercie d'un sourire charmant avant de prendre sa cuillère et d'entreprendre d'avaler sa petite gourmandise. C'est seulement quelques secondes après qu'elle s'excuse à son ainé d'une voix timide, les joues rouges, pour finalement se lever pour se diriger vers le fond de la salle où sont installées les toilettes. En passant près d'une table, des légers sifflements retentissent suivis de rires obscènes. La demoiselle se retourne doucement pour faire face à une bande d'adolescents la contemplant avec intérêt, les yeux hagards. Un garçon trapu, aux courts cheveux noirs, prend la parole sur une tonalité joyeuse :

"Eh bébé, tu es seule ? Tu cherches de la compagnie ? On en cherche nous....Allez, installes toi, princesse !! Viens boire un coup avec nous. On va se marrer !!"

Un soupir las s'échappe de la gorge de la petite fille et elle lève les yeux au ciel avant de hausser les épaules d'un geste désinvolte. C'est à cette seconde même que la violente gifle retentit dans un son strident. Le groupe n'en revient pas, le restaurant entier regarde la fillette avec des yeux éberlués tandis que celle ci susurre d'une façon sifflante :

"D'une : Ne parles jamais à une fille de cette manière, tu es vraiment pas gentleman, pauvre idiot. De deux : Si tu avais utilisé ton cerveau, tu aurais remarqué que je suis en compagnie ce soir. De trois : Depuis quand on drague dans les restaurants devant tout le monde ? Tu n'es pas très intelligent de montrer ton côte obscène aux gens....De quatre : Je ne fricote pas avec des pervers idiots. Et enfin de cinq : Je vous interdit de me mater et et de me siffler, petits imbéciles, j'ai horreur de ça, vous me répugnez, vous ne pensez qu'a me sauter, bande de pervers !!"


Laissant les garçons à leur surprise, la demoiselle s'éloigne avec une allure fière, ses cheveux de parme dansant dans son dos avec grâce, pour finalement entrer dans la pièce des toilettes avec un sourire de victoire. Très vite, les conversations reprennent comme si rien ne s'était passé. L'enfant a juste été une distraction dans leur repas. Après quelques minutes, celle ci retraverse la salle sous les regards mi admiratifs, mi envieux, terrifiés ou même furieux venant de la bande de lycéens. La fillette leur adresse un sourire ironique avant de rejoindre fièrement sa table. Elle se rassoit comme si de rien n'était avant de reprendre la discutions là où elle en était, écoutant son ainé lui confier sa peur du à son prochain premier cours, son stress intense, sa gêne de n'être qu'en apparence un jeune homme d'une vingtaine d'années. Satis secoue doucement la tête, un large sourire sur les lèvres, ses yeux étincelant d'un sentiment rassurant.

"Tu n'as pas à t'en faire Papy......Que nous soyons au collège ou au lycée....Nous avons l'habitude de respecter les professeurs, quels que soient leur âge...Bon je t'accorde que les enfants de mon âge et moi même sommes parfois gamins, nous sortons tout juste de l'école primaire, on aime parfois s'amuser en cours mais bon....Mais toi....Tu auras en face de toi des étudiants de troisième année de lycée....C'est généralement leur dernière année ici....Ils sont matures et respectueux....Tu n'as vraiment pas à t'inquiéter....Des jeunes professeurs, si j'ose dire, ils en ont vu d'autres...."

Un sourire charmant déchire doucement les lèvres de l'enfant dans un merveilleux spectacle. Sans dire un mot de plus, elle finit son dessert avec une légère expression gourmande sur le visage tandis que son grand père en fait de même. Le serveur s'approche de nouveau pour leur demander s'il compte prendre autre chose. La petite secoue la tête d'un air pli, souriante, répond un très doux "Non merci" faisant sourire le jeune homme. Il est rare de voir des enfants aussi polis dans ce genre d'endroit. La bande de garçons choisit cet instant pour s'en aller, jetant des regards noirs en direction de la fillette et du professeur. Leur victime perdue leur répond par un sourire provocant, ses prunelles brillantes de victoire. Plus question qu'elle ne se laisse faire, bien qu'avant de connaitre son ainé, elle savait se défendre, mais elle avait toujours peur. Cette fois ci, elle compte bien s'affirmer et ne plus être terrifiée par ce genre de personnes. Les dés du destin sont joués; le tapis de jeu les aceuille avec bonheur, pour les garder infiniment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabishii Kyoshou
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 28
Côté coeur : ma petite fille Satis
Pouvoir : immortaliter
Date d'inscription : 14/05/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   Mar 16 Juin - 13:36

Sabishii écouta sa petite fille le contredire au sujet de la maison et la laissa faire, il n'était pas vraiment d'humeur a discuter de cela et puis de toute façon c'est lui qui achetait la maison, c'est donc lui qui aurait le dernier mot. Enfin il allait peut être faire comme sa petite fille lui suggérait.....après tout c'était le rôle d'un grand père de fondre devant les demande de sa petite fille.

Le serveur leurs apporta alors leurs dessert et quelque instant plus tard Satis s'excusa et e dirigea vers les toilette au fond de la salle. Sabishii entendit un sifflement venir d'une table de lycéen suivit d'une remarque sur sa petite fille qu'il n'apprécia pas du tout, alors qu'il s'apprêtaient a se lever pour défendre sa petite fille il entendit le sifflement d'une gifle dans l'air et le petit cri de surprise du lycéen, suivit de peu de la voix de sa petite fille.


"D'une : Ne parles jamais à une fille de cette manière, tu es vraiment pas gentleman, pauvre idiot. De deux : Si tu avais utilisé ton cerveau, tu aurais remarqué que je suis en compagnie ce soir. De trois : Depuis quand on drague dans les restaurants devant tout le monde ? Tu n'es pas très intelligent de montrer ton côte obscène aux gens....De quatre : Je ne fricote pas avec des pervers idiots. Et enfin de cinq : Je vous interdit de me mater et et de me siffler, petits imbéciles, j'ai horreur de ça, vous me répugnez, vous ne pensez qu'a me sauter, bande de pervers !!"

Sabishii esquissa un sourire et se rasseya, sa petite fille avait raison en fin de compte.....elle n'était pas comme les jeune fille de son age, ce qu'elle avait vécut l'avait priver d'un grand bonheur......l'adolescence. Intérieurement il se dit qu'il ferait tout pour que sa petite fille retrouve un peu de l'innocence qu'on lui avait arracher. Il fut tirer de ses penser par le retour de Satis a la table.

Sabishii ne releva pas ce qui s'était passé mais il était très fier de sa petite fille. Leurs conversation repris la ou ils lavait laisser.


"Tu n'as pas à t'en faire Papy......Que nous soyons au collège ou au lycée....Nous avons l'habitude de respecter les professeurs, quels que soient leur âge...Bon je t'accorde que les enfants de mon âge et moi même sommes parfois gamins, nous sortons tout juste de l'école primaire, on aime parfois s'amuser en cours mais bon....Mais toi....Tu auras en face de toi des étudiants de troisième année de lycée....C'est généralement leur dernière année ici....Ils sont matures et respectueux....Tu n'as vraiment pas à t'inquiéter....Des jeunes professeurs, si j'ose dire, ils en ont vu d'autres...."

Sabishii aquiesa et lui et sa petite fille terminèrent le repas en discutant de tout et de rien. Lorsqu'il quittèrent le restaurant avant d'avoir payer Sabishii se tourna vers la bande de lycéen.

"Hé bien messieurs, j'espère que vous aller être dans ma classe. je suis sur que vous avoir dans mon cours sera très......divertissant....enfin pour moi en tout cas."

Sabishii et Satis traversèrent la ville et arrivèrent au pensionna, embrassant sa petite fille sur le front Sabishii lui souhaita une bonne nuit t tout deux se dirigèrent vers leurs chambre respective dans le pensionna......en pensant au nomment ou il pourront rentrer ensemble dans leurs futur maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dinner grand pere/petite fille(pv Satis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» /!\ A ton tour, petite fille... fufufufufu...[PV Jena]
» Le 12 juin... Journal d'une petite fille ordinaire...
» Petite fille...
» La petite fille de Pavarotti...
» Un bien grand voyage pour une si petite fille [Pv Andrew]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Magique :: Ville :: Restaurants-
Sauter vers:  












Design du Forum réalisé par Lunelya - coder par Synchro ©
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit