AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Oh , un fantôme. Zut , c'est moi. [PV : Akuu Kajin']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaï Sôma
Suppra Accro
Suppra Accro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3200
Age : 21
Côté coeur : Alone in the dark , forever.
Hobbys : Kill. ?
Pouvoir : Je viens dans ton esprit , manipule les ombres et utilise l'Espace-temps ...
Date d'inscription : 21/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Oh , un fantôme. Zut , c'est moi. [PV : Akuu Kajin']   Ven 8 Mai - 19:44

Les ruines. Un endroit où Kaï n'était jamais aller. Un endroit obscure en cette nuit , malgré le fait qu'elle soit éclairée par la lumière pale de la lune , faisant office de second soleil , aidé inutilement par les étoiles qui ne font qu'éclairé le ciel , lui donnant un certain charme , tout aussi inutile. Malgré le faux soleil , la vue n'était pas non plus parfaite. Mais là , par contre , c'était plutôt un charme des ruines. Quoi de mieux qu'un endroit sois-disant hanté , visité de nuit , par un faux démon ? Rien. Enfin , c'est l'avis de Kaï. Et pratiquement personne ne peut partager son avis. Mais beaucoup partagent les avis des personnes l'ayant déjà rencontré sous "une mauvaise période" . Sous le contrôle de l'ombre.
Il avança donc d'un pas certain vers ces reste d'un château, d'une grande maison ou de n'importe quelle autre chose. Tant que c'est des ruines , c'est des ruines , le passé reste le passé , et ne peut être changé. Enfin , pas pour tout le monde ... Mais modifier le passé revient à modifier le présent et le futur. Donc autant ne rien changer , sinon , il devrait toujours user de changement , et entrer dans une ronde infinie ... Un malheur maudit. Enfin non , pas vraiment , mais vu sous un certain angle ...
Il n'y avait personne. Les rumeurs de ce lieu aurait-elle effrayé tout le monde ? Tout le monde aurait peur d'un misérable fantôme alors qu'ils ont des pouvoirs qui leurs permettent de changer la situation en quelques secondes ?
Absurde. Les gens ne sont plus ce qu'ils était. Ou ce qu'ils n'étaient jamais. Pitoyable , en fin de compte.
Enfin , le genre humain ne changeras pas dans cette facette , tant qu'il ne partageras pas son corps avec un démon. Il ne seras pas non plus bénéfique s'il n'as pas fait la même chose avec un ange. Il resteras entre les deux , comme un inutile utile. Ils sont tous au même rang , mais trouvent toujours le moyen d'avoir une querelle.
Stupide.
Enfin , il arrivas à l'endroit le plus haut des ruines. Il se mit à monter sur ces vieilles pierres , allant au haut du mur près à s'écrouler , les jambes pendant dans le vide , le regard tout aussi vide , observant les lumières pittoresque de la ville.
Le calme était présent pour une fois. Juste le vent fonçant dans les briques et les trous dans les murs faisant un léger bruit s'entendait.Enfin un peu de repos. Sauf la sonnerie du portable qui viens tout interrompre.
Enfin , de toute façon , il n'y touchas pas , et s'allongea tranquillement sur le haut du mur , un bras dans le vide , se balançant au rythme du vent.



[Désolé du retard et que ce soit p'tit , j'me fait embêter sur MSN. x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuu Kajin'
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 157
Age : 22
Côté coeur : Ai-je un coeur ?
Hobbys : Retrouver les fraguements de mon passé
Pouvoir : Informatique
Date d'inscription : 02/05/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Oh , un fantôme. Zut , c'est moi. [PV : Akuu Kajin']   Sam 9 Mai - 0:09

J'ouvris les yeux et regarda autour de moi pour voir où je me trouvais.J'étais... seule parmis les ténèbres qui m'entouraient. IL faisait froid, horriblement froid. Je frotta mes bras de mes mains pour tenter de me réchauffer, en vain. Un nuage se formait devant ma bouche à chaque respirations. Je ne comprenais pas. Où étais-je ? J'avais peur. Je me mis a marcher lentement, tournant mon visage de tout côté pour tenter de trouver quelque chose. N'importe quoi. Soudain, une lumière apparut. Je dus plisser les yeux pour ne pas être aveugler par celle-ci. Je m'avanca, au début méfiante. Lentement, une chaleur réconfortante m'envahit. Je n'avais plus froid et je me sentais bien. Alors, je traversa la lumière. Je ferma les yeux, aveuglé. Puis, lorsque l'intensité de la lumière diminua, je rouvris les yeux. Je regarda autour de moi. Le décor avait changé. Je tenta de faire un pas, en vain, j'étais immobilisé.

Paniquée, je constata que j'étais attachée. Mes poignets étaient attaché par des chaînes suspendu au plafond. Je leva les yeux, voyant un homme devant moi, tenant un fouet en main. J'ouvris la bouche pour dire quelque chose, mais ce ne fut pas un mot qui sortit d'entre mes lèvres, mais un crie de douleur. Du sang se mit a couler contre mes flancs. Mon crie se termina dans un gémissement. Je baissa les yeux sur la blessure que venait de m'infligé le fouet. Du sang s'en échappait. Puis, je lacha un autre crie. Je me mordis la lèvre inférieur, fixant à présent la seconde blessure. Je leva mon visage vers l'homme qui restait insensible a ma douleur.

- Pourquoi ?

Ce fut la seule chose que je dis. Malheureusement, l'homme resta dans son mutisme. Pour la troisième fois, un sifflement ce fit entendre dans la pièce lugubre, suivit de mon crie de douleur. J'avais la sentation qu'on appliquait un fer chaud contre ma peau sensible.

~*~


Je me reveilla en sursaut, mes poings tenant le matelas. je cligna plusieurs fois des yeux avant que ceux-ci ne s'habitut a la pénombre de ma chambre que je reconnus, a mon grand soulagement. Je tourna mon visage vers le cadran qui affichait 1 heure du matin. Je soupira et me redressa pour m'asseoir. Ce n'était qu'un cauchemar, étrange cependant. Je jeta un bref coup d'oeil a mes draps en boule au bout de mon lit avant de m'en désinteresser. Je me leva et alla jusqu'à la fenêtre de ma chambre. Je regarda la cours du pensionnat avant de lever les yeux vers le ciel étoilé. Les étoiles et la lune étaient toujours au rendez-vous. Malgré l'heure, je n'avais plus sommeil. Non, en faite, je ne voulais pas faire un autre cauchemar. Ceux-ci me hantaient depuis le jour où on m'avait trouver dans une ruelle. Il fallait que je me change les idées. Je décida d'aller faire une petite balade.

Je me détourna de la fenêtre pour m'approcher de l'armoire, l'un des seuls meubles qui ne rendait pas ma chambre vide. J'en sortis des vêtements propres. Je retira mon pyjama mais n'enfila pas immédiatement mes vêtements. Avant, j'observa les cicatrices qui recouvraient mon corps. Trois en particulier m'interesserent. Je posa un doigt sur l'un deux, suivant la ligne blanchâtre. Ces trois-là se situaient a l'endroit où, dans mon rêve, l'homme m'avait fouetté. Était-ce un fragment de mon passé qui surgissait de l'oublie ? Cela m'intriguait. Mais, je ne m'en interessa pas d'avantage, laissant retombé ma main le long de mon corps. Je m'empressa de m'habiller puis de me coiffé avant d'ouvrir la porte de ma chambre. Je sortis et verouilla la porte derrière moi avant de longer lentement le mur du couloir plongé dans les ténèbres.

Finalement, je me retrouva à l'air libre. Je respira lentement l'air frais qui, déjà, me fit grand bien. Je me mis a marcher, levant mon visage vers le ciel pour observer la lune, seule lumière qui éclairait la nuit froide d'automne. Un vent glacé se mit doucement a soufflé, mes cheveux s'agitant autour de mon visage. Heureusement, j'avais pensé a mettre un manteau sur mes épaules pour me protéger du froid. Je m'enfonca dans la fôret, laissant mes pas me guider pendant que j'observais les étoiles, seules spectatrices des monstruosités du monde dans lequel nous vivons. Cependant, je dus quitté ma contenplation pour ne pas trébucher sur une racine ou rentrer dans un arbre. Je contournais chaques obstacles, évitant les sentiers emprunter par les bêtes et les randonneurs. AU bout d'un moment, je sortis d'entre les arbres pour arrivé a une clairière. Mais, pas une simple clairière. Des ruines se tenaient là, des murs tenant encore a certains endroits, seule trace d'une ancienne civilisation aujourd'hui disparue.

Rapidement, je fus intrigué par ce lieu dès plus étrange. J'avais entendue dire que des fantômes hantaient les lieux. Balivernes. Les fantômes n'existent pas, alors encore moins un endroit hanté. Pourtant, les gens gardaient leur distance avec ce lieu présumément maudit. Un soupire franchit mes lèvres. Comme les gens pouvaient être stupides. Je m'enfonca lentement entre les ruines, posant mon regard ici et là. J'examinais chaques choses. Visiblement, la nature avait pris le contrôle sur ce lieu. Des fougères jonchaient le sols ainsi que des fleurs. Des plantes grimpaient le long des murs. La mousse recouvraient les pierres tombé bien avant aujourd'hui. Mais, quelque chose attira mon attention. Un bruit, a peine perceptible, retint mon attention. Ca ressemblait... à une sonnerie de portable ? Ici ? Je fronca les sourcils. Visiblement, je n'étais pas seule. Je me mis a la recherche de l'individuen question. Je ne tarda pas a le trouver. Un homme était perché en haut d'un mur, allongée, visiblement a l'aise malgré à quel hauteur il se trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaï Sôma
Suppra Accro
Suppra Accro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3200
Age : 21
Côté coeur : Alone in the dark , forever.
Hobbys : Kill. ?
Pouvoir : Je viens dans ton esprit , manipule les ombres et utilise l'Espace-temps ...
Date d'inscription : 21/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Oh , un fantôme. Zut , c'est moi. [PV : Akuu Kajin']   Lun 11 Mai - 1:37

Kaï restais donc là , tranquille dans ce silence de glace ... Qui finit par être perturbé à nouveau.
Cette fois ci , ce n'était plus le portable ou le vent qui claquait encore stupidement contre les murs en ruines , mais des bruits de pas bien distinct dans l'herbe. À peine audible , mais , audible justement.
Il se redressa , de sorte à être debout sur le mur , avec le ciel noir et écarlate avec l'astre de la nuit. Ceci venait donc donné l'air d'une ombre qui se projetait sur la lune ... Même si c'était la lune qui projetait les ombres à terre , comme si elles étaient impuissantes face à la lumière ...
Ce qui est faux. Très faux , contrairement aux croyance de la plupart des personnes. Elles sont de forces égales à la base , c'est juste la façon de les maitrisés qui les différencie.
Il finit par sauter de l'arbre , atterrissant sur l'herbe un peu humide. L'ombre vivante se redressas presque aussitôt , se dirigeant vers cette personne dont il ne voyait que la silhouette , qui semblait tout de même plutôt féminine.
Et c'était le cas.
Elle avait un manteau pour , surement , se protéger du froid , fermé jusqu'en haut , et un jean s'arrêtant net à ses chaussures. Ses cheveux étaient plutôt long , laissant aussi apparaitre quelque peu ses oreilles. Un visage que l'on pourrait dire pur. Les yeux bleu , un nez bien placé , une bouche dite parfaite pour la plupart des hommes ...
Mais qu'en était t il de l'intérieur ?
Kaï s'avança encore , jusqu'à être complètement devant elle , et posa son index sur son front , de façon à entrer dans l'esprit de cette inconnue. Une fois à l'intérieur , il commença par voir ses cauchemars.
Il visualisa tout. C'était quand même pire que ce qu'il avait déjà fait subir à des élèves du pensionnat. Rien que cela lui donnait envie de le plaindre , chose fort rare.
Il sortit donc déjà de son esprit , ce qui correspondait à quelques secondes. Il la fixa , et seuls quelques mots sortirent de sa bouche. Des mots que personne n'aurait cru entendre un jour de sa part...


Tu est bien à plaindre.

Il la fixa un moment comme ça , immobile , ne bougeant pas , laissant le temps faire ce qu'il avait à faire ... Mais ce calme , commençait à devenir un peu monotone. Kaï visualisé encore les rêves de cette inconnue ...
Il fit un pas de côté , et se mit dans son dos, soulevant le manteau et tout ce qui se trouvait derrière pour voir son dos.C'était bien ce qu'il imaginé. Enfin , à peu prés , puisqu'il en imaginé quand même un peu moins , ou plus de guérison de ce côté. Il lâcha tout , qui retombas d'une façon net , enfin , le manteau. Pour le reste , Kaï n'en voyait rien.
Il la fixa une nouvelle fois dans les yeux en étant face à elle , prêt à dire de nouvelles paroles.


Survivre...

Ce fut le seul mot qui lui vint à l'esprit. Survivre. La survie ... Dans ces moments , où se demande ce qu'elle est. Il restas comme ça encore un petit moment , puis finit par tourner le dos , et avança de quelques pas , s'arrêta , puis fixa la lune de ses yeux qui brillaient de son reflet , comme d'une envie ... L'astre de la nuit , soi-disant conquiers pour le peuple il y plusieurs années. Absurde , ils n'appartiennent qu'à eux même , c'est tout.
Il finit par se laisser tomber à terre , assis , une jambe droite vers l'avant , l'autre replier , son bras gauche dessus , et sa main droite dans l'herbe...
Il restas ainsi , la tête levée fixant ce ciel d'un noir d'encre total...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuu Kajin'
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 157
Age : 22
Côté coeur : Ai-je un coeur ?
Hobbys : Retrouver les fraguements de mon passé
Pouvoir : Informatique
Date d'inscription : 02/05/2009

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Oh , un fantôme. Zut , c'est moi. [PV : Akuu Kajin']   Mar 2 Juin - 3:54

Je m'arrêtais pour tenter de distinguer l'individu. Hm, impossible dans ces ténèbres. Ma vision avait beau s'être adapter à la noirceur de la nuit, je ne voyais qu'une silhouètte qui se redressait pour être debout. Immédiatement, je devina a sa carrure que c'était un homme. Mais, je ne pouvais rien prédire d'autre. Sauf, peut-être, qu'il m'avait remarqué. Sans doute la raison pourquoi il c'était redresser. Il sauta en bas pour attérir au sol. Un instant, je crus qu'il se serrait brisé quelque chose, mais non. Il avançait dans ma direction simplement. Mine de rien. Finalement, il se retrouvait devant moi. Je l'examina de la tête au pied. Veste noir, pantalon noir, tout en noir. Une chose était sûre, il aimait le noir ce gars. Mais, je levais mon regard vers le sien qui était d'un rouge clair. J'examinais ces yeux dès plus étranges qui m'intriguait. Il ne méritait pas un tel intérêt, certe, mais il y avait quelque chose en lui qui "m'attirait", si on peut dire.

Mais, je fus surprise lorsqu'il posa son doigt sur mon front. Que faissait-il ? J'eu bien vite ma réponse lorsque je sentis son esprit infiltré le mien, gobant la moindre information sur mon être, sur moi.La surprise fit place a la colère, celle-ci se réflétant dans mon regard. Il se prennait pour qui celui-là ? Il croyait peut-être qu'il avait tout les droits ? Cependant, je fis taire ma colère. J'aurais très bien pu le repousser, facilement même, mais je n'en fis rien. Je profita plutôt du fait qu'il était occupé ailleurs pour également infiltré son esprit. Je fouilla ses souvenirs, des plus dramatatiques aux plus heureux, des plus communs aux plus intimes. Rapidement, je me retira pour l'observer. Il avait aussi terminé. Il avait tout deux la même capacité mais pas le même pouvoir, ressemblance et différence réuni en une seule constatation.

Tu est bien à plaindre.

Je plissais légèrement les yeux, le fixant. À quoi pensait-il en disant cela ? A mes cauchemars ? Il n'avait encore rien vu. Il avait vu, il pouvait imaginé la douleur. Mais, jamais il ne vivrait cela. Chaquescauchemars était aussi réelles les uns que les autres. La douleur avait toujours été présente durant mon sommeil. Je pouvais encore m'entendre crié ma douleur, supplié mes bourreaux d'arrêter tout cela. Je voyais encore leur sourire face a ma douleur. J'étais consciente que j'avais été plus d'une fois à la lisière de la folie et de la mort. J'avais sans doute vécu toutes ces expériences, mais mystérieusement, j'avais oubliée. Et je me considérais bien chanceuse de cela. Mais, il est vrai que j'aimerais connaître mieux mon passé, et non par l'intérmédiaire de cauchemars qui ne montraient que des scènes horribles.

Je m'arracha a ces pensées pour reporter mon attention sur Kaï, mais celui-ci avait disparut de mon champ de vision. Je fronçais les sourcils et tourna la tête d'un côté puis de l'autre, le voyant du coin de l'oeil derrière moi. je voulu me retourner, mais il aggripa mon manteau pour ensuite le soulever ainsi que tout le reste. Je sentis la morsure du froid contre ma peau mise a nue et frissonna. La colère qui s'était calmé jusqu'à présent revint dans mon regard.

*Il fout quoi là ?! Il se croit tout permis ?*

Je m'apprêtais a me retourner pour lui faire payer son audace.Mais, avant que je puisse faire quoi que ce soit, il en avait déjà terminé.

Survivre...

Je le suivis rageureusement du regard s'éloigné. J'ignorais ce qu'il avait espérer faire ainsi, mais je n'allais pas le laisser sans sortir ainsi. Oh non ! Comme si j'allais laissé passer ca. Ce ne sera pas aujourd'hui que tel acte envers ma personne restera impunni. Alors, j'avança vers celui-ci qui c'était assis confortablement au sol en observant le ciel plongée dans les ténèbres. Je me planta devant lui, occupant ainsi le plus gros de son champ de vision. J'abattis mon pied sur son torse, celui-ci se retrouvant ainsi plaqué au sol, allongé. Je ne perdis pas de temps, m'installant a califourchon au niveau de sa taille. Je placa mes genoux sur ces bras pour ainsi l'immobiliser. J'observa son visage un court instant avant d'entrouvrir les lèvres.

- Je déteste qu'on me touche sans mon accord. Tu devrais le savoir après m'avoir fouillé de fond en comble.

J'écarta lentement une mèche de cheveux du visage du jeune homme, détaillant celui-ci à présent de leur proximité et des rayons de la lune qui éclairait celui-ci. Puis, je souris légèrement.

- J'espère que tu as une bonne raison. Il serait dommage d'abimer un si beau visage.

Je plongea mon regard dans le sien, attendant maintenant une explication de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaï Sôma
Suppra Accro
Suppra Accro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3200
Age : 21
Côté coeur : Alone in the dark , forever.
Hobbys : Kill. ?
Pouvoir : Je viens dans ton esprit , manipule les ombres et utilise l'Espace-temps ...
Date d'inscription : 21/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Oh , un fantôme. Zut , c'est moi. [PV : Akuu Kajin']   Jeu 4 Juin - 2:06

Hmmm ?

C'est tout ce qui échappa de la bouche à peine entrouverte de Kaï , lorsque que cette inconnue aux rêves bien obscures vint se percher devant lui , lui empêchant de voir le ciel, lui aussi tout obscure en cette nuit bien fraiche , de futurs surprises ou d'ancien passé. Il la fixa dans les yeux , d'un regard presque sans aucunes expressions. Puis , voyant le pied de cette personne arriver vers lui , par pur réflexe , il leva son bras droit pour le ramener à son front , fixant toujours l'obscure personne , cherchant à savoir ce qu'elle allait faire. En fait , elle visait juste son torse. N'y étant pas préparé , il bascula vers l'arrière , finissant totalement allongé contre l'herbe un peu humide , surement à cause de la fraicheur de cette soirée. Il voulu se mettre debout , ou au moins se redresser, mais à peine eu t-il le temps de pensé à ceci , qu'elle se mit sur lui , tout en bloquant ses mains avec ses genoux ... Il soupira légèrement , puis écouta les quelques premières paroles qu'il entendait de la jeune femme. Il répondit presque aussitôt une fois qu'elle eu finit , avec un ton emplit d'un zeste d'amertume.

Je ne fouille jamais les esprits jusqu'à leurs moindres secrets , juste les plus importants. Le reste m'est inutile le plus souvent , je n'y fais donc pas attention. Je n'avais pas , enfin à ce moment , perçu ton comportement. Tu as du tempérament quand même , l'on vas dire.

Puis elle vint écarta une de ses mèches . Kaï désapprouva ce geste , par un détournement du regard vers la ville , qui n'était pas plongée dans les ténèbres ... Il vit néanmoins son sourire , qui resta réciproque. Il faudrait encore attendre avant qu'il ne donne un quelconque sourire ou rire. Pour le moment , ça , ce n'était pas lui. Ou plus lui , plutôt. Là , il se contenta juste d'écouté la suite des paroles de l'innocente , y répondant toujours presque au taquet.

Je n'ai pas , et n'aurais jamais à justifier n'importe lequel de mes actes , qui sont tous un minium réfléchis , et j'en connais déjà les conséquences. Je te remercie toutefois du ... compliment.

Bon. Il lui avait répondu , et n'avait maintenant plus aucune autres raisons de rester dans cette position , un peu inconfortable , et allant un peu contre sa morale. Ainsi , il se laisse glisser dans les ombres , disparaissant , puis revenant quelques secondes plus tard , juste derrière elle . Il était désormais debout , et elle , "assis" par terre , comme un lycéenne que l'on vient de bousculer et qui est tombée à terre. Il la regarda , cette fois , de plus haut qu'elle , la fixant une nouvelle fois , sans rien faire. Il jeta ensuite , une nouvelle fois un bref coup d'œil vers l'astre blafard , soleil de la nuit , roi des ténèbres étincelant parmi ses sujets infinis ... Après ce court instant de contemplation , son regard fut de nouveau dirigé vers cette personnes aux rêves malsains. Il s'accroupit , puis bougea une de ses mèche de cheveux pour la placée derrière son oreille. Une quelconque vengeance , puis il s'attendit à quelque chose de sa part , patientant tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh , un fantôme. Zut , c'est moi. [PV : Akuu Kajin']   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh , un fantôme. Zut , c'est moi. [PV : Akuu Kajin']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» Un fantôme
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]
» [Mission de rang S] La ville fantôme (PV: Iwasaki Nami)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Magique :: Nature :: Ruines-
Sauter vers:  












Design du Forum réalisé par Lunelya - coder par Synchro ©
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit