Pensionnat Magique


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réveil satisfaisant… [PV n'importe qui]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kuragari Okamoto
Habitué
Habitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 151
Age : 24
Date d'inscription : 23/11/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Réveil satisfaisant… [PV n'importe qui]   Mar 9 Déc - 22:15

C’était une journée comme les autres qui s’annonçait. Avec encore et toujours le même réveil, des rayons du Soleil, ayant réussi à pénétrer les nuages, vous frappant le visage avec une douceur sans égal. Kuragari s’y était fait, cela commençait même à devenir lassant…
Voilà ce qui ce serait passé lors d’une énième journée normale, ce qui ne fit pas le cas cette fois. Notre jeune homme fit réveiller par le fracas que produisaient les gouttes de pluie en s‘écrasant sur le sol. Un bruit pour le moins assourdissant. Et bien que cela ait pu mettre toutes personnes confondues de mauvaise humeur pour la journée, Kuragari échappait à la règle une fois de plus. Il en fit presque… satisfait. La monotonie était enfin rompue, après de nombreux jours d’attente. Nombreux, pas vraiment. Kuragari n’était au pensionnat que depuis quelques jours. Les doigts d’une main suffisaient amplement pour les compter.
Son regard resta diriger vers la fenêtre durant de nombreuses minutes. Il était en train de… réfléchir. Non, pas vraiment. Il était plutôt concentré sur ces gouttes de pluie. Il essayait de les comparer aux vies des humains. Il en tira d’ailleurs une conclusion. Chaque être humain vit sa vie en ne pensant qu’à lui puis elle se termine en fracas. Tout comme les gouttes d’eau de cette pluie. Elles vivent leur vie en solitaire, ne faisant route que seule et en s’écrasant au sol…
Les comparaisons de Kuragari pouvaient parfois être assez bizarres, mais elles n’en étaient pas moins fausses. Elles représentaient très souvent la réalité, il faut bien l’avouer. Cela était son côté philosophique, bien propre à lui…
Ce n’est qu’après de nombreuses minutes que le regard de Kuragari se posa enfin sur autres choses. Les gouttes d’eau ressemblant de trop près à des vies humaines l’ayant dégouté. Son regard se posa sur le… plafond. Cela n’était pas dans ses habitudes. Lui qui ne regarde presque que des choses qui le font pensé aux vies pathétiques qu’ont les humains, contemplait un simple plafond. Là, l’on pouvait sérieusement envisager de commencer à se poser des questions… Je vous l’accorde, ce plafond était très propre, même trop. Aucune toile d’araignée, aucune trace de poussière, ni même de moisissures ou autre. Absolument rien. Mais pourtant, Kuragari ne remarqua même pas ce détail. Il continuait à l’observer de son regard si sérieux et interrogatif. Que pouvait-il bien lui trouver à ce plafond ? Sans doute avait-il encore trouvé une comparaison à faire avec les Hommes. Ah oui, les Hommes. Décidemment, Kuragari était incapable de leur pardonner. Il n’arrivait même pas à envisager cette solution. Et pourtant, cela serait si simple. Oublier ce qui c’était passé, faire tout simplement comme si rien ne s’était passé… Non, impossible. Ce serait même contredire ses dires et faits. Ce n’était pas envisageable. Pas pour lui.
Kuragari se leva brusquement, mettant ainsi fin à toutes ces pensées. Contrairement à ses habitudes, il n’alla pas prendre de douche. Il se contenta de s’habiller. Mettant les premiers habits qui lui avaient passés sous la main. C’est en étant habiller d’un simple T-shirt et d’un Jeans qu’il quitta sa chambre. Et ses chaussures ? Il n’en avait tout simplement pas mis. Quelle utilité, dites-moi ?
Bien que dehors, la pluie fasse rage, Kuragari n’hésita à aucun instant de sortir. Une fois qu’il fit sur le palier, notre jeune homme s’arrêta. Il n’eut le temps que de soupirer en pensant où il se trouvait qu’il était déjà partit.
Dans des conditions comme celle-ci, la majorité des personnes auraient couru. Mais Kuragari, lui, se contentait de marcher lentement. Il avançait avec une lenteur digne d’un gastéropode.
Ses cheveux se trouvaient déjà collés à son visage. Eux qui, d’habitude, se faisaient porter par le vent. D’ailleurs, il n’y avait pas que ses cheveux qui étaient collés à lui, son T-shirt aussi. Le seul qui résistant tant bien que mal était son Jeans. Bien qu’il n’allait pas mettre longtemps à se retrouver dans le même cas…
Et c’est dans cet état que Kuragari continuait son chemin vers la plage. La plage, voici la raison pour laquelle il avait précipitamment quitté sa chambre. Sans trop savoir pourquoi, il avait décidé d’y aller. Peut-être était-ce pour se changer les idées, ou tout simplement pour observer les va-et-vient de la mer. Après tout, tout était possible avec Kuragari.
L’averse, qui s’abattait sur lui depuis plusieurs instants maintenant, n’était absolument pas un obstacle à ses envies. Au contraire, elle en faisait presque partie. Et c’est d’ailleurs pour en profiter plus qu’il mit ses mains derrière sa nuque. Marchant ainsi lentement et légèrement penché en arrière.
Il ne put malheureusement pas profiter longtemps de ce petit bonheur car il venait enfin d’arriver à l’endroit tant convoité.
Il alla s’installer sur l’un des nombreux rochers qui bordaient le bord de cette plage. Il décida de s’asseoir sur celui qui surplombait les autres. Il n’eut d’ailleurs pas trop de mal à monté sur le rocher. Il se trouvait désormais à plus de deux mètres au dessus du sol, assit en tailleurs et sa tête dans ses mains. Cela aurait pu être une belle scène si l’on pouvait apercevoir en fond un Soleil qui se couchait. Mais avec la pluie qui faisait rage, cela était tout autre…

Il était partit pour plusieurs heures de tranquillité. Sûr que personne ne viendrait le déranger. Cette averse faisait décidemment un heureux dans ce pensionnat…


Dernière édition par Kuragari Okamoto le Lun 22 Déc - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réveil satisfaisant… [PV n'importe qui]   Mar 9 Déc - 23:14

Ses long cheveux, elle les avait défaits, etses mèches sombrent ondulés pour avoir trop longtemps était pliés en tresse lui collaient à son visage d'un teint diaphane fantomatique, tandis que son short en jean et son sweet étaient tout bonnement trempé. Que lui était-il passé par la tête pour qu'elle décide de sortir à une heure pareil, et par un temps pareil surtout. La pluie froide était forte, très forte, et les gouttes d'eau tombées des nuages gris lui roulaient sur la peau, et même sur son visage...ont aurait pu alors les prendre pour des larmes...si seulement ses yeux étaient devenus rouge, Mais Anzu ne pleurait pas, elle était juste mélancolique.
Bien qu'elle ne venait d'arriver au pensionnat il n'y avait que près peu de temps (à vrai dire c'était sa première journée complète), elle savait très bien que ce n'était pas à cause du fait d'avoir quitter cet orphelinat qu'elle haïssait.
Non, ce n'était pas ça. Elle en était sure. Après tout, est-ce que c'était obligé qu'il y ai une cause à son état moral? Anzu était comme ça, sans qu'il y ai besoin de la moindre raison, ça l'avait prit et puis voilà, pas la peine de chercher plus loin.

Elle ne pensait pas vraiment, mais n'était pas totalement dans la réalité non plus. Aussi, quand elle y retourna, elle était carrément à l'autre bout de la plage sur laquelle elle marchait.
La jeune fille s'arrêta, et se baissa histoir de retirr ses chaussures pour être plus à l'aise sur le sable froid et mouillé.
Tandis qu'elle portait ses chaussures de sa main gauche, elle recommença sa marche sans but.
Alors, elle déviait vers le bord de l'eau, et l'expression qu'elle fit lorsqu'elle vint la caresser était entre une grimace et un sourir.
Anzu était bizarre des fois...
Elle s'arrêta là, devant l'eau, regardant les vagues, sous la pluie glacée lui lèchant la peau...
Revenir en haut Aller en bas
Kuragari Okamoto
Habitué
Habitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 151
Age : 24
Date d'inscription : 23/11/2008

Feuille de personnage
Relations:
Vie privée ( Du personnage ):
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Réveil satisfaisant… [PV n'importe qui]   Jeu 25 Déc - 21:15

Cela faisait désormais une demi-heure que Kuragari n'avait pas bougé. Son regard continuait à stagner sur l'horizon. Il avait l'air paisible, tout comme la mer. Elle était calme, aucune agitation à la surface. Et pourtant, la pluie faisait rage.
Kuragari avait beau paraître détendu à l'extérieur, cela n'était pas le cas à l'intérieur de son corps, de son esprit. Il était l'une des quelques personnes qui arrivaient à cacher totalement ses sentiments, ses envies... Il peut paraître joyeux alors qu'en fait, il haït du plus profond de son être la personne qui se trouve devant lui. Mais là encore, il n'est pas comme les autres. Il ne cache pas que les mauvaises choses. Il arrive très bien à montrer aux autres qu'il est de mauvaise humeur alors qu'en fait, un sourire brillant de mille feux pourrait se dessiner sur ses lèvres. Bon, je l'avoue. Ça ne lui est jamais arrivé. Et ça ne lui arrivera sans doute jamais. Ou du moins, pas grâce à un humain.
Ah! Quelle drôle de coïncidence. C'était justement à ce dont pensait Kuragari, pour changer... Les humains, cette race. Sa race. Ce groupe, cette sorte d'animaux. Celle que Kuragari hait. Celle qu'il exècre. Le simple fait de la voir lui est insupportable. Une chose le dérange plus que tout la dedans, il fait partie de cette espèce... Il se hait, il s'exècre. Il se dégoute lui-même lorsqu'il se regarde dans un miroir. Lorsqu'il voit son reflet dans une vitrine, dans une flaque...


* Oui, Kuragari. Tu es comme eux, au fond de toi. Toi aussi, tu ne pense qu'à ta petite personne. Toi aussi, tu ne cherches que richesse, pouvoir et gloire. Mais cela, sans que tu t'en rendes comptes. Peut-être que tu ne t'en rends pas compte, peut-être que tu ne veux pas t'en rendre compte. Peut-être que tu es vraiment comme eux. Tu ne veux pas voir ce qu'il te déplaît... *

Il... Il avait été distrait par quelque chose. Mais pourtant, il se trouvait seul, sur la plage, par un temps de pluie. Alors qu'est-ce qui pourrait bien venir déconcentrer cet Humain pour le moins ordinaire dans ce cas? Un oiseau? Un éclair, peut-être que le temps s'était dégradé d'avantage? Une vague, la mer s'étant enfin réveillée?
Mais non, rien de tout cela. C'était une simple mortelle. Une jeune femme aux cheveux foncés, Kuragari ne pouvant pas très bien apercevoir leur vraie couleur, au bord de l'eau.
Où qu'il allait, il fallait toujours qu'un représentant de cette espèce s'y trouve.
Même la solitude, on ne l'a lui accordait pas.


* Ah, tiens. De la compagnie... *

Il resta là, sa tête encore et toujours entre ses paumes. Seul ses yeux avaient bougé. Il scrutaient désormais la jeune femme qui se trouvait non loin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réveil satisfaisant… [PV n'importe qui]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réveil satisfaisant… [PV n'importe qui]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Je pense à toi plus qu'à n'importe qui [PV]
» Le réveil [Boule Epineuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Magique :: Nature :: Mer-
Sauter vers:  












Design du Forum réalisé par Lunelya - coder par Synchro ©
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit